Respiration anti-stress: le secret des (vrais) yogis

Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Respiration anti-stress: le secret des (vrais) yogis
Savez-vous quel est votre niveau de stress en ce moment ? Pour le découvrir, faites notre test de stress (basé sur 2 tests scientifiques).

J’ai étudié et pratiqué le Yoga pendant de très nombreuses années et j’ai découvert le secret ultime de tous les yogis pour mieux gérer son stress et éliminer son anxiété très rapidement.

Si vous souffrez du moindre stress, que ce soit au travail, à la maison, en amour ou encore en public, alors je vous conseille vivement de lire jusqu’à la fin.

Quelque soit la cause de votre stress (argent, couple, famille, santé, etc), votre réaction est toujours la même.

C’est votre cerveau reptilien (cerveau animal inconscient) qui va gérer votre réponse au stress en accélérant votre rythme cardiaque et votre respiration.

Stress et difficulté à respirer

Cette réaction physiologique au stress (palpitation et hyperventilation) est la même chez tous les êtres vivants possédant un cerveau reptilien, donc nous aussi les êtres humains.

En cas de stress ponctuel, votre coeur bat rapidement et vous hyperventilez…

Même si sur l’instant votre respiration a tendance à se bloquer, vous hyperventilerez (inconsciemment) après l’événement jusqu’à retrouver un souffle détendu.

Mais si vous vivez une vie constamment stressante, votre respiration ne se calmera jamais… et vous tombez dans un syndrome qui touche la plupart des individus sur Terre : l’hyperventilation chronique.

Vous n’imaginez pas à quel point cette hyperventilation va détériorer rapidement votre corps et votre esprit.

Comprenez bien une chose : ce n’est pas la cause de votre stress (argent, couple, famille, santé, etc) qui détruit votre santé, mais votre réaction physiologique : palpitation et hyperventilation.

La solution n’est certainement pas de changer vos circonstances de vie, mais de changer votre réaction au stress.

Cela signifie que vous devez reprendre le contrôle d’un processus qui se fait normalement inconsciemment.

En effet, c’est votre cerveau reptilien inconscient qui gère votre réaction au stress.

Pour éliminer votre stress, vous devez donc contrôler votre cerveau reptilien et sa réponse inconsciente au stress (palpitation et hyperventilation).

Dit autrement, vous devez l’empêcher de déclencher les palpitations et l’hyperventilation.

Pour cela, vous pouvez essayer l’hypnose qui modifie votre fonctionnement inconscient, vous pouvez essayer la PNL qui modifie vos circuits neuronaux conscients pour impacter votre inconscient, mais malheureusement, ces outils populaires sont loin, très loin, d’être aussi puissant que la respiration pour contrôler votre cerveau reptilien.

Les puissants yogis (les vrais, pas les professeurs de yoga du 21ème siècle) l’ont bien compris.

C’est la raison pour laquelle ils ont mis au point de nombreuses techniques de souffle pour littéralement détruire le stress, l’anxiété ainsi que vos peurs conscientes et inconscientes.

Le Yoga, la respiration et la gestion du stress

Voyons ce qui disent les textes les plus anciens du Yoga concernant le stress et la respiration…

Hathayoga Pradipika (15th century)

« 3. So long as the (breathing) air stays in the body, it is called life. Death consists in passing out of the (breathing) air. It is, therefore, necessary to restrain the breath. »

« 17. Hiccough, asthma, cough, pain in the head, the ears, and the eyes; these and other various kinds of diseases are generated by the disturbance of the breath. »

The Shiva Samhita (17-18 century)

« 22. Then let the wise practitioner close with his right thumb the pingala (right nostril), inspire air through the ida (the left nostril); and keep the air confined – suspend his breathing – as long as he can; and afterwards let him breathe out slowly, and not forcibly, through the right nostril. »

« 23. Again, let him draw breath through the right nostril, and stop breathing as long as his strength permits; then let him expel the air through the left nostril, not forcibly, but slowly and gently. »

« 39. When the Yogi can, of his will, regulate the air and stop the breath (whenever and how long) he likes, then certainly he gets success in kumbhaka, and from the success in kumbhaka only, what things cannot the Yogi commend here? »

« 43. … from the perfection of pranayama, follows decrease of sleep, excrements and urine. »

« 53. Then gradually he should make himself able to practice for three gharis (one hour and a half at a time, he should be able to restrain breath for that period). Through this, the Yogi undoubtedly obtains all the longed for powers. »

« 57. When he gets the power of holding breath (i.e., to be in a trance) for three hours, then certainly the wonderful state of pratyahar is reached without fail. »

The Yoga Sutra of Patanjali (4th-2nd century BC)

« Pranayama [the main breathing exercise in yoga] is the cessation of inspiratory and expiratory movements. »

The Gheranda Samhita (15-17 century)

« 7. Wherenever the yogi may be, he should always, in everything he does, be sure to keep the tongue upwards and constantly hold the breath. This is Nabhomudra, the destroyer of diseases for yogis. »

Ces textes anciens de plusieurs millénaires nous révèlent là le secret de la respiration et la direction à prendre: respirer moins.

Il est bien question de restriction, de contrôle, et certainement pas de respirer plus et d’hyperventiler.

Les yogis savent depuis toujours que pour mieux gérer son stress et éliminer son anxiété à la source même, c’est-à-dire au niveau du cerveau reptilien, il faut calmer sa respiration, l’apaiser le plus possible, jusqu’à même l’arrêter de temps en temps comme c’est le cas parfois en méditation.

Le secret des yogis pour détruire le stress et l’anxiété est donc de respirer moins, c’est-à-dire plus calmement et plus lentement.

L’objectif ?

Éliminer totalement l’hyperventilation et la palpitation qui sont les réponses automatiques et inconscientes du cerveau reptilien au stress.

Exercice de respiration anti-stress

En contrôlant votre cerveau reptilien grâce à la respiration, vous pouvez rapidement diminuer voire même éliminer votre stress et votre anxiété (en empêchant l’hyperventilation).

Vous pouvez donc dès maintenant commencer à le faire en observant votre respiration.

Asseyez-vous confortablement et observez simplement votre souffle.

Inspiration…

Expiration…

Ne cherchez pas à contrôler quoi que ce soit !

Dans un premier temps, laissez votre corps faire, laissez votre cerveau reptilien gérer votre respiration pour le moment…

Sur chaque expiration, essayez de vous détendre de plus en plus, de vous relâcher intérieurement…

En allongeant tranquillement votre expiration (sans forcer), vous respirez moins et plus calmement. En effet, comme vous insistez légèrement sur l’expiration, vous inspirez moins…

Cela allonge petit à petit vos souffles et vous fait entrer dans un état de relaxation.

Ce simple exercice peut déjà vous détendre rapidement.

Observez et insistez légèrement sur l’expiration en vous relâchant…

Voilà !

Mais il existe des exercices BEAUCOUP plus puissants pour reprendre le contrôle de votre cerveau reptilien.

Formation en gestion du stress

J’ai personnellement mis au point une méthode pour apprendre à bien respirer.

C’est un protocole de respiration basique pour gérer votre stress et votre anxiété.

Je sais de quoi je parle pour avoir été très malade quand j’étais adolescent et jeune adulte : anxiété généralisée, dépression sévère, burn-out et épuisement des glandes surrénales, fatigue chronique, crises d’angoisse quotidiennes, pensées négatives et obsessionnelles, bref je vivais un véritable enfer !

En quelques mois, tout a disparu complètement et mon corps ainsi que mon esprit ont pu se régénérer pour me permettre de retrouver un état parfaitement normal, serein, paisible, heureux, sans aucun problème de santé physique ou mental.

Comment j’ai fait ?

J’ai juste appliqué le secret des puissants yogis : contrôler sa respiration pour respirer moins mais mieux.

J’ai suivi les conseils dans Stress.app et ma vie s’est rapidement transformée.

Améliorer votre respiration n’est que le début d’une grande aventure qui vous permettra de retrouver votre calme et votre sérénité au quotidien, quelque soit les circonstances extérieures.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Comment gérer son stress en 2020 ? Le guide ultime

Respiration