Respiration anti-stress : le secret des véritables yogis

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Respiration anti-stress : le secret des véritables yogis
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

J’ai étudié et pratiqué le Yoga pendant de très nombreuses années et j’ai découvert le secret ultime de tous les yogis pour mieux gérer son stress et éliminer son anxiété très rapidement.

Si vous souffrez du moindre stress, que ce soit :

  • au travail,
  • à la maison,
  • en amour
  • ou encore en public,

Alors je vous conseille vivement de lire jusqu’à la fin.

Quelque soit la cause de votre stress (argent, couple, famille, santé, etc), votre réaction est toujours la même.

C’est votre cerveau reptilien (cerveau animal inconscient) qui va gérer votre réponse au stress en accélérant votre rythme cardiaque et votre respiration.

Respiration anti-stress: le secret des (vrais) yogis

Stress et difficulté à respirer

Cette réaction physiologique au stress (palpitation et hyperventilation) est la même chez tous les êtres vivants possédant un cerveau reptilien, donc nous aussi les êtres humains.

En cas de stress ponctuel, votre cœur bat rapidement et vous hyperventilez…

Même si sur l’instant votre respiration a tendance à se bloquer, vous hyperventilerez (inconsciemment) après l’événement jusqu’à retrouver un souffle détendu.

Mais si vous vivez une vie constamment stressante, votre respiration ne se calmera jamais… et vous tombez dans un syndrome qui touche la plupart des individus sur Terre : l’hyperventilation chronique.

Vous n’imaginez pas à quel point cette hyperventilation va détériorer rapidement votre corps et votre esprit.

Comprenez bien une chose : ce n’est pas la cause de votre stress (argent, couple, famille, santé, etc.) qui détruit votre santé, mais votre réaction physiologique : palpitation et hyperventilation.

La solution n’est certainement pas de changer vos circonstances de vie, mais de changer votre réaction au stress.

Cela signifie que vous devez reprendre le contrôle d’un processus qui se fait normalement inconsciemment.

En effet, c’est votre cerveau reptilien inconscient qui gère votre réaction au stress.

Pour éliminer votre stress, vous devez donc contrôler votre cerveau reptilien et sa réponse inconsciente au stress (palpitation et hyperventilation).

Dit autrement, vous devez l’empêcher de déclencher les palpitations et l’hyperventilation.

Pour cela, vous pouvez essayer l’hypnose qui modifie votre fonctionnement inconscient, vous pouvez essayer la PNL qui modifie vos circuits neuronaux conscients pour impacter votre inconscient, mais malheureusement, ces outils populaires sont loin, très loin, d’être aussi puissant que la respiration pour contrôler votre cerveau reptilien.

Les puissants yogis (les vrais, pas les professeurs de yoga du 21ème siècle) l’ont bien compris.

C’est la raison pour laquelle ils ont mis au point de nombreuses techniques de souffle pour littéralement détruire le stress, l’anxiété ainsi que vos peurs conscientes et inconscientes.

Le Yoga, la respiration et la gestion du stress

Voyons ce qui disent les textes les plus anciens du Yoga concernant le stress et la respiration…

Hathayoga Pradipika (15th century)

« 3. So long as the (breathing) air stays in the body, it is called life. Death consists in passing out of the (breathing) air. It is, therefore, necessary to restrain the breath. »

« 17. Hiccough, asthma, cough, pain in the head, the ears, and the eyes; these and other various kinds of diseases are generated by the disturbance of the breath. »

The Shiva Samhita (17-18 century)

« 22. Then let the wise practitioner close with his right thumb the pingala (right nostril), inspire air through the ida (the left nostril); and keep the air confined – suspend his breathing – as long as he can; and afterwards let him breathe out slowly, and not forcibly, through the right nostril. »

« 23. Again, let him draw breath through the right nostril, and stop breathing as long as his strength permits; then let him expel the air through the left nostril, not forcibly, but slowly and gently. »

« 39. When the Yogi can, of his will, regulate the air and stop the breath (whenever and how long) he likes, then certainly he gets success in kumbhaka, and from the success in kumbhaka only, what things cannot the Yogi commend here? »

« 43. … from the perfection of pranayama, follows decrease of sleep, excrements and urine. »

« 53. Then gradually he should make himself able to practice for three gharis (one hour and a half at a time, he should be able to restrain breath for that period). Through this, the Yogi undoubtedly obtains all the longed for powers. »

« 57. When he gets the power of holding breath (i.e., to be in a trance) for three hours, then certainly the wonderful state of pratyahar is reached without fail. »

The Yoga Sutra of Patanjali (4th-2nd century BC)

« Pranayama [the main breathing exercise in yoga] is the cessation of inspiratory and expiratory movements. »

The Gheranda Samhita (15-17 century)

« 7. Wherenever the yogi may be, he should always, in everything he does, be sure to keep the tongue upwards and constantly hold the breath. This is Nabhomudra, the destroyer of diseases for yogis. »

Ces textes anciens de plusieurs millénaires nous révèlent là le secret de la respiration et la direction à prendre: respirer moins.

Il est bien question de restriction, de contrôle, et certainement pas de respirer plus et d’hyperventiler.

Les yogis savent depuis toujours que pour mieux gérer son stress et éliminer son anxiété à la source même, c’est-à-dire au niveau du cerveau reptilien, il faut calmer sa respiration, l’apaiser le plus possible, jusqu’à même l’arrêter de temps en temps comme c’est le cas parfois en méditation.

Le secret des yogis pour détruire le stress et l’anxiété est donc de respirer moins, c’est-à-dire plus calmement et plus lentement.

L’objectif ?

Éliminer totalement l’hyperventilation et la palpitation qui sont les réponses automatiques et inconscientes du cerveau reptilien au stress.

Exercice de respiration anti-stress

En contrôlant votre cerveau reptilien grâce à la respiration, vous pouvez rapidement diminuer voire même éliminer votre stress et votre anxiété (en empêchant l’hyperventilation).

Vous pouvez donc dès maintenant commencer à le faire en observant votre respiration.

Asseyez-vous confortablement et observez simplement votre souffle.

Inspiration… Expiration…

Ne cherchez pas à contrôler quoi que ce soit !

Dans un premier temps, laissez votre corps faire, laissez votre cerveau reptilien gérer votre respiration pour le moment…

Sur chaque expiration, essayez de vous détendre de plus en plus, de vous relâcher intérieurement…

En allongeant tranquillement votre expiration (sans forcer), vous respirez moins et plus calmement.

En effet, comme vous insistez légèrement sur l’expiration, vous inspirez moins…

Cela allonge petit à petit vos souffles et vous fait entrer dans un état de relaxation.

Ce simple exercice peut déjà vous détendre rapidement.

Observez et insistez légèrement sur l’expiration en vous relâchant…

Voilà !

Mais il existe des exercices BEAUCOUP plus puissants pour reprendre le contrôle de votre cerveau reptilien.

Formation en gestion du stress

J’ai personnellement mis au point une méthode pour apprendre à bien respirer.

C’est un protocole de respiration basique pour gérer votre stress et votre anxiété.

Je sais de quoi je parle pour avoir été très malade quand j’étais adolescent et jeune adulte :

  • anxiété généralisée,
  • dépression sévère,
  • burn-out
  • épuisement des glandes surrénales,
  • fatigue chronique,
  • crises d’angoisse quotidiennes,
  • pensées négatives et obsessionnelles,

Bref je vivais un véritable enfer !

En quelques mois, tout a disparu complètement et mon corps ainsi que mon esprit ont pu se régénérer pour me permettre de retrouver un état parfaitement normal, serein, paisible, heureux, sans aucun problème de santé physique ou mental.

Comment j’ai fait ?

J’ai juste appliqué le secret des puissants yogis : contrôler sa respiration pour respirer moins mais mieux.

J’ai suivi les conseils dans Stress.app et ma vie s’est rapidement transformé.

Améliorer votre respiration n’est que le début d’une grande aventure qui vous permettra de retrouver votre calme et votre sérénité au quotidien, quelque soit les circonstances extérieures.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Rhodiola rosea : Les avis sur cette plante antistress

Maladie de Crohn: quelles sont les solutions efficaces ?

Respiration



La respiration pour faire moins que son âge

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Paraître beaucoup plus jeune que son âge a toujours été quelque chose d’agréable, voire souhaité. Pour cela, divers moyens tels que les produits de laboratoires, les opérations chirurgicales et autres sont proposés sur le marché.

Savez-vous cependant que vous pouvez arriver à ce résultat grâce à des méthodes naturelles ? Il est bien possible de rester plus jeune avec des atouts naturels comme la respiration par exemple.

Vous désirez donc savoir comment faire plus jeune au moyen de la respiration ? Parcourez donc cet article pour le découvrir.

La respiration pour faire moins que son âge

Faire moins que son âge : ayez une bonne respiration

Généralement, vous ne prêtez pas attention à votre façon de respirer, ignorant que ceci est une grave erreur. En effet, savoir bien respirer peut en fait se révéler particulièrement profitable pour votre corps et votre esprit.

La plupart des personnes qui respirent ont une mauvaise manière de respirer, en ayant notamment une respiration trop courte. Figurez-vous que cette dernière ne permet absolument pas de se détendre et de rejeter le stress.

Or, vous savez certainement que ce sont des points très déterminants en ce qui concerne l’aspect physique. Alors, pour paraître plus jeune, vous devriez désormais commencer par respirer profondément.

La respiration profonde vous fera jouir de trois avantages immédiats. Elle donnera premièrement à votre organisme, un regain d’oxygène en vous permettant d’éjecter une plus grande quantité de CO2.

Ensuite, en ayant une respiration profonde, votre foie, votre estomac et votre cœur sont automatiquement massés, ce qui les maintient en bonne santé.

Le troisième avantage réside dans le fait qu’une telle respiration aide également à stimuler votre système lymphatique et accroît la circulation sanguine. Ce phénomène favorise donc l’élimination des toxines, qui sont bien évidemment source de vieillissement.

Résultat de tout ceci : vous vous tiendrez plus droit, aurez une bien meilleure mine, et paraîtrez donc plus jeune.

Adoptez une bonne technique de respiration profonde

Respirer de la façon adéquate, et donc profondément, n’est en fait possible que par l’application d’une bonne méthode de respiration. Pour cela, vous devriez désormais respirer avec le ventre et la poitrine.

Pour y arriver, il suffit d’inspirer lentement par la bouche, en gonflant premièrement votre ventre et votre poitrine. Soufflez ensuite une courte expiration avant d’inspirer à nouveau. En ce qui concerne l’inspiration, elle doit être deux fois plus longue que l’expiration.

Cette technique de respiration est non seulement bénéfique pour le corps mais aussi pour l’esprit. Elle se rapproche en fait de la méditation, et ceux qui méditent quotidiennement vieilliraient moins que les autres.

Trois minutes de cet exercice respiratoire au quotidien vous aideront certainement à rajeunir.

Une astuce pour vous aider à mieux assimiler et adopter cette technique respiratoire est d’ouvrir un livre à couverture rigide, un peu comme si vous vouliez le lire.

Posez-en la tranche sur votre nombril, poussez-le ensuite vers votre corps avec votre ventre en inspirant. Pour finir, en expirant, le livre devrait normalement s’enfoncer en direction de votre colonne vertébrale.

Faites des exercices de respiration

Il existe aujourd’hui divers exercices de respiration pouvant vous aider à rajeunir. Vous pourriez par exemple opter pour le yoga, la sophrologie, la relaxation, ou la méditation. Chacun d’eux vous permettra de vous détendre.

Les yogis en constituent une preuve palpable d’autant plus que leurs effets sont clairement visibles sur les pratiquants réguliers.

En résumé, apprendre à respirer et à vous oxygéner vous aidera beaucoup à rajeunir et cela constitue une méthode beaucoup plus saine.

Voilà donc quelques informations sur les techniques de respiration pouvant aider à faire moins que son âge.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La respiration pour gérer un trouble obsessionnel compulsif

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Dans cet article, vous allez découvrir en quoi la respiration peut aider à gérer un trouble obsessionnel compulsif. Les TOC sont des troubles anxieux.

Or la respiration s’avère être particulièrement efficace contre l’angoisse et le stress. À ce titre, elle constitue une solution naturelle contre le stress.

La respiration pour gérer un trouble obsessionnel compulsif

Respirer pour soulager ses troubles comportementaux

Les TOC se manifestent par différents rituels. Les obsessions peuvent être de différentes natures, comme les TOC de lavage, les TOC de vérification, de comptage, d’accumulation, de rangement… Dans tous les cas, il s’agit de l’expression d’une très grande angoisse.

La respiration, lorsqu’elle est normalisée, agit comme un relaxant naturel. Nombre d’entre nous a d’ailleurs le réflexe de prendre une grande inspiration avant de se lancer dans un défi, dans une situation inhabituelle ou à enjeu.

Le souffle présente l’avantage d’être toujours disponible, utilisable à tout moment et en toutes circonstances. Il y a plusieurs façons de respirer, chacune ayant ses propres bienfaits sur la santé.

Ainsi, selon la façon de respirer, il est possible de soulager la sensation d’oppression au niveau de la poitrine, de mieux gérer les émotions, d’être plus détendu. Toutes ces actions aident à gérer les Troubles Obsessionnels Compulsifs.

Cet effet détente apportée par la respiration s’opère quand le souffle est normalisé. Ce qui n’est pas le cas des personnes qui subissent des TOC.

Toutefois, il est possible de remédier à cette situation.

Apprendre à utiliser son souffle pour soulager ses TOC

La respiration est un phénomène naturel, inné et qui s’effectue par réflexe. Seulement, sous l’effet de l’angoisse, et particulièrement quand elle est si intense qu’elle engendre des TOC, le souffle se dérègle.

Le diaphragme, qui absorbe en partie l’angoisse, se tend. Il remplit moins bien son rôle, ce qui laisse les maux s’installer et gagner en force. Peu à peu, la manière de respirer sollicite de moins en moins le diaphragme et finit par se faire exclusivement au niveau thoracique.

Auprès d’un coach en respiration, il est possible d’apprendre à mieux utiliser son souffle et de s’en servir pour gérer son trouble obsessionnel compulsif.

Spécialiste du souffle, il s’attache dans un premier temps à détendre le diaphragme pour que celui-ci retrouve un fonctionnement optimal. Ce processus rapide apporte une sensation de détente et de mieux-être immédiate.

Ensuite, il délivre ses conseils et présente les techniques de respiration qui peuvent être mises en œuvre pour être moins angoissé et mieux gérer ses TOC.

Les exercices respiratoires présentés sont faciles à faire et à retenir, pour être effectués ensuite en toute autonomie, aussi souvent que souhaité et même au quotidien.

Les exercices de respiration ont vocation à prévenir le besoin d’effectuer son rituel quand l’angoisse monte, mais aussi à retrouver l’apaisement après une crise, pour rester motivé dans son processus de guérison qui peut demander du temps.

Ces exercices peuvent aussi être mis en œuvre en complément d’autres solutions anti-TOC, comme la méditation ou le yoga par exemple.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La respiration pour sortir de l’épuisement chronique naturellement ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

L’épuisement chronique est une maladie qui est très souvent ignorée et qui a comme principales caractéristiques une très grande fatigue, des maux de tête, des problèmes pour rester concentrer et des douleurs au niveau des muscles.

La respiration pour sortir de l'épuisement chronique naturellement ?

Il ne faut pas confondre un épuisement chronique et un grand coup de fatigue. Le dernier peut se régler assez rapidement avec du repos.

Mais pour que l’on puisse parler d’une fatigue chronique, il faut que cette dernière dure depuis au moins 6 mois et que la personne ne puisse plus faire au moins la moitié de ses tâches journalières sans se sentir épuisée.

De plus, il y a plusieurs symptômes physiques qui peuvent apparaître comme avoir des maux de gorge, des ganglions au niveau du cou et des aisselles, des douleurs aux articulations et aux muscles, un mauvais sommeil, etc…

Sortir d’un épuisement chronique naturellement grâce à la respiration

Avant toute chose, il faut toujours commencer par aller voir son médecin traitant si vous vous sentez toujours épuisé. Il sera à même de vous orienter vers un spécialiste et de vous prescrire un traitement médicamenteux.

Mais la respiration peut vous aider et vous permettre de sortir le plus naturellement possible de votre épuisement chronique. Pour y parvenir, il faut donc commencer à apprendre à bien respirer et en ait une attention toute particulière aux mouvements de votre corps quand vous respirez.

Bien entendu, il n’est pas facile de savoir bien respirer car tout le monde respire naturellement et la plupart des individus n’y prêtent aucune attention. Ce qui est une grave erreur car la respiration joue un rôle très important pour se sentir moins stressé, moins fatigué et donc en meilleure santé.

Pour apprendre à mieux respirer, il y a les cours de yoga et de sophrologie. Lors de ces séances, vous allez faire des petits exercices qui sont assez simples pour mieux respirer et ainsi vous sentir plus détendu. Vous allez vite vous apercevoir que cela joue un rôle important sur votre fatigue chronique.

Une fois que vous maîtriserez ces méthodes de respiration, vous pourrez les mettre en pratique aussi souvent que vous en avez besoin. D’ailleurs, il est conseillé de les faire le matin et le soir avant d’aller se coucher pour avoir l’esprit libre au moment de s’endormir afin d’avoir une nuit réparatrice.

Respirez avec le diaphragme détendu contre la fatigue chronique

Quelque soit l’exercice de respiration que vous pouvez apprendre, la première chose à faire est de toujours avoir son diaphragme totalement relâché.

C’est le principal organe de la respiration car lorsqu’il est débloqué, vous pouvez avoir des inspirations et des expirations plus longues et plus profondes ce qui vous permettra d’évacuer le stress.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



Respiration : comment ne plus avoir d’attaque de panique ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Avoir une attaque de panique est la forme la plus forte et brutale d’une crise d’anxiété. Quand une personne subit cette dernière, elle commence par avoir beaucoup de mal à respirer.

En effet, elle se sent oppressée au niveau de la cage thoracique, son plexus se bloque et la gorge se noue. C’est une sensation très difficile à gérer mais surtout la personne qui en souffre a du mal à avoir une vie normale car cela peut arriver à n’importe quel moment.

Respiration: comment ne plus avoir d'attaque de panique ?

L’attaque de panique est avant tout une sensation de ne pas être en sécurité pour des raisons diverses qui sont propres à chaque individu.

Quand cela se déclenche, la personne se bloque et se tend car elle pense qu’elle ne pas va pas réussir à faire certaines choses par exemple au travail ou parce qu’elle a peu de la foule.

Il y a des milliers de raisons. L’attaque de panique est une crise d’angoisse impossible à contrôler si la personne n’est pas aidée.

Le yoga pranayama : la respiration contre une attaque de panique

Lorsque l’on est sujet à des attaques de panique, il faut commencer par essayer de se calmer et de lâcher prise.

L’écoute de son corps est donc primordiale et pour y parvenir il faut se mettre au calme que vous appréciez. Faites le vide autour de vous et demandez ce que vous ressentez.

Le yoga pranayama est une méthode qui permet d’apprendre à mieux respirer. En effet, comme nous venons de le voir, lors d’une attaque de panique la personne éprouve de grandes difficultés à bien respirer car elle est trop stressée.

Cette forme de yoga a pour objectif d’apporter une solution à tout ce qui touche la nervosité afin de se relaxer. Le pranayama vous aide à mieux gérer votre stress, votre anxiété, etc.

Cette pratique respiratoire permet d’avoir une respiration plus longue afin de pouvoir évacuer le stress et ainsi diminuer l’attaque de panique. Pour y parvenir, il faut faire en sorte de débloquer son diaphragme.

Le pranayama nous met en connexion avec notre énergie vitale afin de nous apaiser. Il faut avoir une longue respiration et prendre conscience de notre façon de respirer. Il y a divers exercices qui sont plus ou moins simples à faire seul ou avec un professeur de yoga.

Une fois que vous les maîtriserez, vous pourrez les utiliser à chaque attaque de panique pour vous sentir mieux.

Crise d’angoisse : détendez votre diaphragme

Pour réussir à se calmer quand on a une attaque de panique, il faut commencer par évacuer le stress.

Afin de pouvoir y parvenir, la chose la plus importante est de savoir détendre son diaphragme qui est bloqué. Il suffit de faire certains exercices pour avoir toujours cet organe bien détendu.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La respiration : un brûleur de graisse naturel

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Saviez-vous que, pour perdre du poids, il suffisait juste de respirer ? De nombreuses personnes à travers le monde pratiquent des exercices de respiration souvent au départ pour soulager une douleur.

Avant de se rendre compte, qu’en pratiquant les exercices quotidiennement, elles perdaient du poids. Ainsi les résultats obtenus sont bien supérieurs par rapport à la plupart des régimes.

La respiration : un brûleur de graisse naturelle

Un brûleur de graisse naturel

La méthode qui consiste à brûler des graisses en respirant ne demande que 2 à 5 minutes par jour de respirations longues et profondes.

Le principe est basique : l’oxygène brûle les calories. Ce qui fait qu’en amenant plus d’oxygène dans le corps, on consomme davantage de calories. C’est aussi simple que 1 + 1 fait 2.

En soi, ce n’est pas révolutionnaire. Il existe déjà plusieurs méthodes qui proposent d’effectuer ce type de respiration. Il suffit de faire ces exercices durant 15 mn par jour, pour augmenter le métabolisme.

Il faut savoir que nous utilisons moins d’¼ de nos capacités respiratoires. Le fait est que nous oublions de respirer de façon plus profonde avec les poumons en passant notamment par le ventre.

C’est pour cela que nous accumulons de la graisse autour du ventre, que nous sommes fatigués et immobiles devant un écran, pour la plupart d’entre nous.

La respiration pour mincir

Et ça ne s’arrête pas là ! La respiration profonde n’agirait pas que sur le poids. Elle serait bénéfique dans le cas du stress et pour améliorer les fonctions vitales qui ont besoin d’oxygène pour fonctionner.

D’autant que ces exercices qui mêlent douceur et contrôle de soi, sont tout à fait réalisables à n’importe quelle âge, même si vous avez une santé fragile.

Vous pouvez effectuer ces techniques de respiration à domicile. Donc vous avez forcément le temps de les réaliser.

Grâce à la méthode de respiration profonde, l’oxygène améliore le fonctionnement du corps :

  • meilleure absorption des nutriments et augmentation du métabolisme, ce qui amène à une perte de gras
  • l’oxygène contribue à apporter de l’énergie à l’organisme. En effet, il contribue à la transformer l’ATP dans le cycle de Krebs. Cette suite de réactions biochimiques est chargée de dégrader les sucres et les graisses, et a notamment besoin d’oxygène pour que le processus fonctionne. Elle brûle davantage de calories quand vous respirez.
  • il permet d’éliminer les toxines, qui sont, à l’origine, stockées dans les réserves graisseuses pour éviter de se retrouver dans le sang. Et plus il y a de toxines, plus il est nécessaire de faire du gras. Avec un apport supplémentaire d’oxygène, ces toxines sont éliminées plus facilement par le biais d’une respiration améliorée. Il n’est plus utile qu’elles soient neutralisées par les graisses stockées
  • il réduit le stress. Un apport en oxygène élevé neutralise les hormones du stress comme le cortisol.
Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



Parkinson: comment soulager grâce à la respiration?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

La respiration, voilà une chose bien naturelle, on l’utilise et on n’y pense pas. Dans la maladie de Parkinson, la respiration devient tout, un mental, un outil, une fonction pensée, un outil de lutte de première main contre différents événements et/ou symptômes de la maladie de Parkinson. Encore faut-il être conscient de ce que peut apporter la maîtrise de la respiration.

Parkinson: comment s'en sortir grâce à la respiration?

La respiration, élément clé pour guérir de Parkinson

La respiration est le seul moyen d’influencer directement les processus de l’organisme qui normalement ne dépendent pas de notre volonté. D’ordinaire, la plupart des gens utilisent mal leur propre capacité respiratoire et respirent toujours trop apparemment. Il en est encore plus critique pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson dont le problème se pose de jour comme de nuit.

La respiration est critique lorsque certains connaissent des épisodes d’apnée durant le sommeil et/ou d’hypopnée, ou que la posture tend à réduire le volume de la cage thoracique, par inclinaison du tronc et du penchement de la tête ou des épaules en avant, ou encore par la compression de l’abdomen.

À cela, il faut ajouter que la respiration de cette personne est souvent sous l’influence directe de facteurs psychologiques.

Que se passe-t-il quand on utilise mal sa respiration ? La respiration est superficielle, le renouvellement de la portion d’oxygène et l’élimination du CO 2 dans le poumon ne sont pas assurés normalement. Il s’ensuit « l’effet domino », un dérèglement en chaîne, une insuffisante oxygénation du sang et donc de tout l’organisme.

Cette respiration superficielle ralentit la circulation lymphatique et empêche l’élimination complète des toxines et scories d’origine extérieure. Le corps se trouve lentement intoxiqué et le système immunitaire perd de son efficacité. Avant d’en venir même aux techniques de la bonne respiration, il nous faut revisiter l’idée même de la respiration, la respiration n’est pas qu’une pompe mécanique !

Il faut apprendre à respirer consciemment, c’est-à-dire à faire participer la pensée à la respiration. En adoptant cette posture mentale, vous verrez par vous-même, que la respiration, c’est plus que la respiration, il y a une transcendance, une énergie du monde qui s’ouvre à vous … Faites cette expérience de lier votre respiration à votre conscience comme dans une intime conversation.

Pratiquer la respiration profonde pour faire face aux angoisses, au stress, à l’anxiété liés aux périodes off La respiration profonde passe par trois phases indissociables qui doivent se faire harmonieusement l’une après l’autre, au rythme oscillatoire de l’inspiration vers l’expiration, de l’expiration vers l’inspiration, et ainsi de suite. La respiration complète se fait toujours par le nez.

Ces trois phases sont successivement :

  • la respiration abdominale : respiration basse par le ventre.
  • La respiration thoracique : respiration du milieu au niveau des côtes ou du thorax.
  • La respiration claviculaire : respiration haute au niveau des clavicules.

Durant ces trois phases, en position allongée de préférence, ou assis (assurez-vous une tenue droite de votre tronc comme pour une méditation et le dos en appui.), vos mains doivent être apposées durant ces trois phases de la respiration respectivement sur l’abdomen, sur les côtes (niveau thorax) et le bout des doigts sur les clavicules, pour bien sentir consciemment les mouvements de l’air, les mains deviennent comme les capteurs de l’esprit.

Votre respiration doit toujours être en pleine consciente comme si vous êtes à la fois l’acteur et l’observateur de votre respiration.

Exercez-vous à la respiration profonde, la plus possible, en dehors des phases off, afin que, de sorte avec le temps, elle devienne une seconde nature qui s’enclenche automatiquement comme un système de défense contre le stress.

À cette respiration profonde, vous devez vivre consciemment et lentement cette respiration, pour que l’air ait le temps de descendre profondément dans les poumons, pour les remplir, les gonfler, les dilater, les garder en vous quelques secondes comme pour que toutes fibres de votre corps accèdent à cette nourriture, et boire cet air comme un « élixir » et puis la relâcher, la dernière bouffée d’air doit toujours apparaitre meilleure que la précédente et ainsi de suite.

Pratiquez la respiration profonde comme un exercice mental et spirituel pour renouveler vos énergies intérieures.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La respiration comme outil alternatif pour ralentir Alzheimer ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

La pratique de la respiration est connue pour influer sur le système nerveux. La bonne respiration améliore le souffle, oxygène le cerveau, permet de poser la voix et de gérer ses émotions.

La respiration comme outil alternatif pour ralentir Alzheimer ?

Dans cet article, je vais vous expliquer un peu comment la respiration peut ralentir l’Alzheimer ainsi que des exercices pratiques de respiration à adopter.

Travailler le ventre pour ralentir l’Alzheimer.

Au cours de la journée, vous respirez en gonflant surtout la partie haute des poumons, ce qui donne une sensation de souffle court.

Cette respiration par le ventre est celle adoptée instinctivement en dormant.

La respiration par le ventre mobilise entièrement le diaphragme, principal muscle respiratoire.

À l’expiration, il s’abaisse, pousse sur les abdominaux et les viscères. Au cours de l’inspiration, il remonte et effectue ainsi un massage profond qui évacue les tensions et redynamise.

Il est conseillé de s’exercer assis, allongé ou même debout, 4 à 5 fois par jour, 3 à 4 min à chaque fois, pour ralentir Alzheimer.

Inspirer et souffler dans le bon sens, pour lutter contre l’Alzheimer

Respirer, c’est absorber de l’oxygène et rejeter du dioxyde de carbone.

En Inspirant par le nez, les petits cils des narines permettent de filtrer les impuretés de l’air donc d’empêcher l’absorption des mauvaises particules. Et en passant par le nez, l’air se réchauffe, perd de son agressivité, ce qui limite le risque de spasmes bronchiques qui coupent la respiration.

L’expiration par la bouche, vide entièrement les poumons. Notons que c’est lentement et par la bouche qu’il faut rejeter l’air vicié.

Il est recommandé que le temps passé à l’expiration soit le double de celui passé à l’inspiration. Plus longue sera l’expiration, plus grande sera la détente ; grande détente qui aide dans le ralentissement de l’Alzheimer.

La bonne posture dans le ralentissement de la dégénérescence

Il est difficile de bien respirer quand le corps fait de la résistance. Au cours de la journée, soyez attentif à votre maintien.

En période de tension, le corps envoie des signaux : épaules hautes, mâchoires serrées, mains crispées, sourcils froncés…

Prenez alors une légère inspiration, expirez volontairement en rentrant le ventre, inspirez en gonflant le ventre se gonfler, expirez à nouveau en le rentrant.

Il est demandé de se tenir droit mais pas raide. Plus le buste est en position d’enroulement, plus la cage thoracique se ferme et limite la ventilation pulmonaire.

Se tenir trop raide n’est pas souhaitable car l’effort exigé limite aussi la respiration.

Que ce soit assis ou debout, il faut prendre conscience des appuis du corps, abaisser les épaules, pousser le sacrum vers le bas et le crâne vers le haut sans lever le menton.

Cette posture bien adoptée lors de la respiration comme décrit, aide à prévenir l’Alzheimer.

Adaptation du souffle à son activité

La marche rapide, la randonnée, le  jogging et autres pour ne pas être rapidement essoufflé lors d’une activité physique, il y a des règles.

Faites monter doucement votre cœur. La fréquence cardiaque doit être suffisamment élevée pour apporter l’oxygène nécessaire au fonctionnement des muscles.

Démarrez donc toujours doucement et progressivement pour qu’il n’y ait pas de décalage entre la mise en route du système cardio-vasculaire et l’intensité de l’effort. Vous devez pouvoir parler sans manquer d’air tout en expirant correctement.

Lors d’une activité physique, l’expiration doit être régulière, profonde, durer trois fois plus longtemps que l’inspiration et se faire en rentrant le ventre.

Buvez, chantez, bougez !

L’amélioration de la respiration consiste également à veiller à son hygiène de vie et utiliser les ficelles des pros.

Pour ce faire, il faut bien s’hydrater pour absorber correctement l’oxygène et rejeter le dioxyde de carbone. La déshydratation rend donc la respiration plus difficile.

Or, vous perdez 2 litres d’eau par jour via les urines, les selles, la transpiration, et autres

Buvez avant d’avoir soif (quand arrive la sensation, la déshydratation est déjà là).

Inscrivez-vous à la chorale et si possible s’abonner au yoga.Ce travail du corps et de l’esprit en harmonie implique de synchroniser les postures avec le souffle.

Découvrez la sophrologie : La respiration est la base de cette technique qui recherche l’équilibre entre comportements et émotions.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé