Syndrome d’hyperventilation chronique : comment s’en sortir ?

Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Syndrome d'hyperventilation chronique : comment s'en sortir ?
Savez-vous quel est votre niveau de stress en ce moment ? Pour le découvrir, faites notre test de stress (basé sur 2 tests scientifiques).

L’hyperventilation renvoie à une augmentation du rythme respiratoire, soit une respiration très rapide et ample.

Elle est aussi synonyme de respiration superficielle.

Le syndrome d’hyperventilation chronique entraîne ainsi des effets néfastes sur votre santé.

Bien que l’intervention médicale soit recommandée dans certains cas complexes, il y a aussi des moyens de traitement à domicile.

Découvrez dans cet article les moyens de traitement du syndrome de l’hyperventilation chronique.

À propos du syndrome d’hyperventilation

Le syndrome d’hyperventilation chronique est la plupart du temps, assimilé à la spasmophilie et il englobe des problèmes respiratoires (hyperventilation) ainsi qu’une tétanie.

Ce syndrome touche aussi bien les femmes que les hommes et l’élément déclencheur est généralement des événements émotionnels qui sont sources de stress.

Les causes du syndrome

Dans la plupart des cas, le syndrome de l’hyperventilation chronique est causé par une situation d’anxiété ou de stress.

Un manque d’oxygène ainsi qu’une affection pulmonaire peuvent aussi être à l’origine de ce syndrome.

Ainsi les personnes souffrant de pneumonie, d’asthme, d’insuffisance cardiaque ou de fibrose pulmonaire sont très exposées au syndrome d’hyperventilation chronique.

Les manifestations du syndrome

Les personnes atteintes de syndrome d’hyperventilation présentent souvent les symptômes suivants.

  • De la fatigue et épuisement ;
  • Un manque d’air ;
  • Des bâillements ;
  • Des douleurs au niveau de la cage thoracique ;
  • De la toux ;
  • Des troubles de la vue ;
  • De l’insomnie ;
  • Du stress ;
  • De la dépression ;
  • Des étourdissements ;
  • Des maux de tête ;
  • De la panique ;
  • Des vertiges ;
  • Des problèmes de concentration ;
  • Une forte irritabilité.

Guérir le syndrome d’hyperventilation : prendre les mesures nécessaires chez soi

Il est possible de traiter ce syndrome chez vous par certains gestes simples et utiles.

Respirer par le nez

C’est la première mesure à appliquer pour combattre le syndrome d’hyperventilation chronique.

Elle permet de réguler votre rythme respiratoire et d’éliminer les impacts abdominaux causés par le syndrome (ballonnements, rot…).

Le fait de respirer avec le nez vous aide aussi à éliminer la mauvaise haleine et l’assèchement de la bouche.

Pour plus d’efficacité, il est conseillé de nettoyer vos voies nasales avant de commencer.

Pratiquer des exercices d’aérobic

Les exercices aérobics sont utiles pour guérir le syndrome d’hyperventilation chronique, car ils vous aident à optimiser votre respiration en respirant profondément.

Ils aident aussi à avoir une meilleure santé tant psychologique que physique.

L’anxiété est fortement réduite grâce à ces exercices.

Le jogging et la natation sont des exemples d’exercices d’aérobic.

Respirer par le ventre

Les personnes qui souffrent du syndrome d’hyperventilation chronique utilisent la solution de la respiration superficielle.

Cette dernière n’est pas pratique, car elle entraîne une insuffisance d’oxygène au niveau du sang.

En effet avec la respiration superficielle, il n’y a que la partie supérieure pulmonaire qui reçoit de l’air.

Elle provoque en même temps une augmentation du dioxyde de carbone expiré qui peut aggraver le syndrome d’hyperventilation.

Essayez d’inspirer avec votre nez tout en ayant recours à votre diaphragme afin de transmettre une plus grande quantité d’air dans les poumons et d’augmenter le volume d’oxygène dans le sang.

Respirez profondément par le nez et regardez votre ventre gonfler, puis votre poitrine.

Éviter la consommation de caféine

La caféine est source de l’accélération de l’activité cérébrale qui aboutit à l’insomnie, à l’anxiété, au stress et à une mauvaise respiration.

La caféine a ainsi un lien avec le syndrome d’hyperventilation chronique et l’arrêt respiration pendant le sommeil (apnée).

Vous devez donc réduire sa consommation ou même l’arrêter.

Après le déjeuner, évitez les produits dotés de caféine afin d’avoir un sommeil paisible la nuit.

Un manque de sommeil entraîne l’anxiété qui provoque à son tour une hyperventilation.

On trouve la caféine dans les boissons énergisantes, les boissons gazeuses, le chocolat, etc.

Se relaxer

Sachant que l’anxiété et le stress sont les deux causes principales du syndrome de l’hyperventilation chronique, il faut alors essayer de les combattre.

Pratiquez des exercices contre le stress comme le yoga ou la méditation afin de bien vous détendre et de barrer l’accès au stress.

Le yoga par exemple comporte des exercices respiratoires très efficaces pour guérir de l’hyperventilation.

Apprenez à gérer votre stress au quotidien en adoptant un esprit positif et en luttant contre le pessimisme.

Il faut éviter le manque de sommeil si vous souhaitez combattre le stress, car un sommeil insuffisant impacte sur le système immunitaire et entraîne la dépression et l’anxiété.

Éviter des vêtements serrés

Lorsque vous portez des vêtements serrés, vous avez du mal à faire des inspirations profondes.

Évitez des pantalons trop serrés au niveau du ventre, sinon la respiration par le ventre sera difficile.

De même, les vêtements ne doivent serrer ni votre cou, ni votre poitrine.

Pour mieux combattre le syndrome d’hyperventilation chronique, évitez les écharpes, les cravates et les cols roulés qui vous donnent une sensation d’étouffer.

Le fait de porter des vêtements serrés renforce l’impression d’étouffer et peut très vite provoquer une crise.

Privilégiez les vêtements en matières douces comme la soie ou le coton.

Lorsque le cas semble être très grave : se tourner vers un médecin

Aller voir un médecin

L’anxiété et le stress sont les causes principales du syndrome de l’hyperventilation et ils sont d’ailleurs les plus connus.

Cependant, il ne faut pas oublier qu’ils ne sont pas les seules causes et donc dans certains cas, faire appel à un médecin sera la solution la plus adaptée.

Celui-ci pourra faire des tests et faire ressortir la vraie source de cette hyperventilation.

Un asthme, un cancer pulmonaire, une défaillance cardiaque ou encore un abus de médicaments peuvent causer cette hyperventilation.

Après avoir passé des analyses médicales, vous saurez ce qu’il en est et le médecin peut vous prescrire des médicaments.

Faire appel à un psychologue ou un psychiatre

Si le médecin a découvert une maladie grave étant à l’origine de votre syndrome d’hyperventilation chronique, il peut craindre que vous ne soyez exposé à la panique et au stress.

Demandez-lui des recommandations d’un bon psychologue ou d’un psychiatre qualifié.

Ce dernier vous sera d’une grande aide et vous permettra de lutter contre la dépression, le stress, l’anxiété, les phobies, etc.

Il constituera une sorte de force psychologique qui vous aidera à résister à tout ce qui est lié au stress et à lutter contre vos peurs.

Conclusion

La respiration avec le sac en papier peut être d’une grande efficacité pour lutter contre le syndrome d’hyperventilation chronique.

Cependant les personnes qui souffrent de maladies cardiaques ou de maladies chroniques doivent l’éviter.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Stress le matin : comment gérer les angoisses matinales ?

Transpiration excessive : comment moins transpirer ?

Santé