Thérapie de couple: faut-il consulter un conseiller conjugal?

Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Thérapie de couple: faut-il consulter un conseiller conjugal?
Savez-vous quel est votre niveau de stress en ce moment ? Pour le découvrir, faites notre test de stress (basé sur 2 tests scientifiques).

La vie de couple n’est pas toujours rose.

Elle est ponctuée de bons et de mauvais moments.

Lorsque surviennent des crises, les conjoints se disputent, se déchirent au point de ne plus s’adresser la parole.

C’est en ces circonstances que l’aigreur et le chagrin prennent progressivement place au sein du couple.

Entre regret et tristesse, les partenaires s’éloignent l’un de l’autre.

Alors, que doivent faire les conjoints dont le couple bat de l’aile?

Doivent-ils consulter un conseiller conjugal pour trouver une solution?

Oui certainement, mais quand?  

Peuvent-ils au préalable suivre certaines directives?

On fait le point dans cet article.

Quelles sont les raisons d’une crise au sein du couple?

Il est coutume de dire qu’il pleut sur tous les toits.

Alors aussi fort soit l’amour qui unit deux personnes, il y a toujours des moments où règnent incompréhension, dispute, colère et douleur.

Les situations de tension au sein du couple peuvent faire suite à plusieurs événements.

Elles peuvent être engendrées par plusieurs facteurs.

Le refus d’accepter l’autre dans sa singularité

Au quotidien, les conflits naissent du refus des conjoints de s’accepter, chacun dans sa spécificité.

Autant il est vrai que les divergences d’opinions et de goûts ne constituent pas un réel danger au début de la relation.

Autant il est fondé que ces mêmes différences deviennent de véritables obstacles à l’harmonie du couple, au fur et à mesure que la relation bat son plein.

Chacun des conjoints s’attend à ce que l’autre agisse et pense comme il l’entend.

Faute de compromis, la vie des partenaires est désormais ponctuée de frictions à n’en plus finir.

L’absence de dialogue

Les tensions au sein du foyer résultent parfois d’un manque de communication.

Les partenaires sont à couteau tiré parce qu’ils échangent peu ou n’échangent quasiment pas.

Absence d’une vie sexuelle épanouie

Le plus souvent, dans un couple, c’est la femme qui est plus exposée à vivre une sexualité non épanouie.

Des fois, elle préfère vivre cette frustration en silence.

Il s’installe alors un climat de stress.

D’où le repli sur elle-même.

Cela peut aussi avoir d’autres incidences sur la vie de couple.

Faute de trouver satisfaction auprès de son mari, elle peut alors décider d’aller dans les bras d’un autre homme.

Parfois, c’est l’homme qui se retrouve dans cette situation.

Lorsque l’amour s’essouffle

Au bout de quelques années passées ensemble, certains conjoints cessent de s’accorder du temps.

Ils arrêtent de prêter attention l’un à l’autre.

Et progressivement, l’amour s’éteint.

Dès lors, les partenaires se supportent difficilement.

Tout acte posé par l’un est vu comme une provocation par l’autre.

La naissance des enfants

Pour certains couples, la naissance d’un enfant rime avec trouble, surtout si l’on rajoute à cela la peur de l’accouchement.

L’enfant en effet vient s’immiscer entre le père et la mère.

L’attention qui était jadis portée sur le mari n’est plus.

C’est le bébé qui en hérite.

La plupart des hommes vivent mal ce délaissement.

Il s’ensuit alors complainte sur complainte.

La situation va de mal en pis, si l’épouse s’obstine à faire la sourde oreille.

Difficultés au sein du couple: que faire pour éviter de consulter un conseiller conjugal?

Le dialogue est primordial pour le couple.

En effet, c’est en dialoguant que les partenaires apprennent à se connaître.

C’est au cours des échanges que les conjoints se découvrent.

La communication établit ainsi une atmosphère propice, gage d’une relation harmonieuse.

Se faire des confidences

Communiquer, c’est bien, mais dialoguer pour se faire des confidences c’est mieux.

L’intimité est aussi renforcée entre les conjoints lorsque ces derniers partagent leurs peines, rêves et craintes.

Accepter l’autre tel qu’il est

​​​​Apprendre à accepter l’autre dans ses différences est un grand pas, un facteur clé qui détermine l’équilibre de la vie de couple.

Apprendre à accepter l’autre tel qu’il est c’est d’abord reconnaître que c’est un être humain à part entière et singulier, ensuite tolérer sa manière d’agir et de penser, enfin savoir faire des concessions.

Faire de la vie de couple une priorité

Entre trop-plein de travail et autres tâches du quotidien, nombreux sont les partenaires qui passent très peu de moments ensemble.

En fin de journée, exténués par une dure journée, ils se couchent aussitôt.

C’est à peine qu’ils communiquent.

Le dialogue est limité, voire quasi inexistant.

Cette situation crée progressivement un climat délétère au sein du couple.

C’est pourquoi il est fortement recommandé aux conjoints de faire de leur vie commune la priorité.

Cela, en multipliant au maximum des moments de communion.

Il importe donc de ne pas porter d’attention à tout ce qui peut être une entrave à l’harmonie du couple.

Faire l’amour plus souvent

De nombreuses études ont démontré que faire l’amour souvent accroît l’unicité et l’intimité au sein du couple.

En effet, durant un rapport sexuel, l’organisme sécrète en abondance de l’ocytocine.

C’est cette hormone qui produit ce sentiment d’attachement et d’amour.

Il est donc conseillé aux couples d’avoir une activité sexuelle régulière et surtout satisfaisante.

Quand et pourquoi consulter un conseiller conjugal?

Si malgré l’application de toutes les mesures suscitées, les partenaires ne parviennent pas à retrouver une vie de couple harmonieuse, ils peuvent alors d’un commun accord décider de consulter un conseiller conjugal.

Le recours à ce dernier peut les aider à sortir de l’impasse.

Le conseiller conjugal entame sa thérapie par faire parler les conjoints.

Cette méthode permet à ces derniers de faire part de leurs ressentiments.

Dès lors, le professionnel est à même d’identifier le nœud central du conflit.

Durant ces échanges, le thérapeute se doit d’adopter une position neutre.

Il ne doit sous aucun motif manifester une quelconque empathie pour l’un ou l’autre des conjoints.

Sur cette base, il peut pleinement aider les conjoints à réinventer un langage dénué de toute hypocrisie et d’amertume.

Il pourrait alors les aider à revivre ainsi des moments de bonheur tels que vécus à l’entame de leur relation.

Pour ce faire, il peut procéder selon différentes approches à savoir:

  • La thérapie d’inspiration psychanalytique.
  • La thérapie systémique qui se focalise sur les échanges au sein du couple et avec l’entourage.
  • La thérapie qui s’appuie sur l’analyse conversationnelle qui vise à remédier aux problèmes de communication entre les conjoints.
  • La psychothérapie comportementaliste qui amène les couples à adopter de nouveaux comportements pour une vie plus en harmonie.

Somme toute, pour des conflits de couple, les compagnons peuvent faire recours à un conseiller conjugal, si en dépit de tous les efforts entrepris, aucune suite favorable n’a été trouvée.

Dès lors, le conseiller leur sera d’un grand secours.

Par différentes approches, le thérapeute incite les conjoints à faire part de leurs rancœurs, ensuite détermine le nœud du conflit, enfin instaure de nouvelles règles qui orienteront l’équilibre de la vie commune.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Thérapie de groupe: comment vaincre la peur du jugement?

Thérapie comportementale avec un coach comportementaliste?

Psychologie