Comment devenir coach en développement personnel ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment devenir coach en développement personnel ?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Un coach en développement personnel est un professionnel, un mentor dont le rôle est d’accompagner toute personne désirant surpasser ses faiblesses pour mettre en œuvre un projet de vie bien précis au niveau personnel ou professionnel.

Il peut donc être sollicité dans n’importe quel domaine, qu’il s’agisse de la personnalité, du sport, de l’amour, etc.

C’est un métier qui, pour être correctement exercé requiert à la fois des valeurs humaines, mais aussi des compétences techniques, relationnelles et conceptuelles.

De ce fait, il n’est pas donné à tout le monde d’être capable d’inspirer et de motiver les autres à atteindre leurs objectifs.

C’est la raison pour laquelle nous vous proposons un guide complet à même de vous permettre d’être un bon coach en développement personnel.

Toutes les personnes qui ont souhaité devenir coach en développement personnel, ont suivi cette formation en gestion du stress.

Les missions d’un coach en développement personnel

Le coach en développement personnel entretient une relation de partenariat avec son client.

Ensemble, ils se fixent des objectifs et les moyens pour les atteindre.

Sans être un thérapeute, il a pour mission principale d’assurer le bien-être des personnes (sans distinction de sexe, d’âge ou de milieu) qu’il suit au quotidien.

Les missions d’un coach en développement personnel sont :

  • Amener ses clients à gagner de la confiance non seulement en eux-mêmes mais aussi en leurs potentiels.
  • Aider son client à identifier ses atouts, ses faiblesses et des stratégies pour réaliser ses projets.
  • Pousser son client à s’affirmer avec assurance, laissant derrière lui tous les complexes et le stress qui constituent des freins à son développement.
  • Aider les personnes qui souffrent d’une addiction quelconque ou qui vivent des situations permanentes de stress, à en sortir progressivement.
  • Aider les personnes qui vivent les pires épreuves de leur vie à trouver la motivation nécessaire pour les surmonter.
  • Aider les personnes sans emploi à en trouver ou à en créer un sur mesure pour eux.

    Le coach en développement personnel aide également les travailleurs insatisfaits de leur choix à prendre un nouveau départ dans un domaine où ils se sentiront plus heureux et épanouis.

Toutes ces missions tiennent généralement dans un contrat basé sur des objectifs mesurables et limités dans le temps, assorti d’indicateurs de résultats pour faciliter l’évaluation.

Les qualités pour être un coach en développement personnel

En tant que coach en développement personnel, vous êtes appelé tous les jours à écouter les autres, localiser leurs difficultés, les mettre en valeur et par-dessus tout pouvoir les motiver afin qu’ils retrouvent confiance en eux.

Pour ce faire, il faut un minimum de compétences.

Outre celles qui se rapportent aux considérations d’ordre déontologique, nous recensons trois principaux pôles de compétences.

La relation avec le client

Le coach en développement personnel doit être capable de créer un climat de confiance et de respect avec son client.

Cela passe non seulement par l’image que reflète le coach personnellement mais aussi par l’intérêt particulier qu’il accorde à la cause de son client.

C’est également d’être à l’écoute et de créer avec le client une relation basée sur la souplesse, l’assurance et l’ouverture d’esprit.

Le coach doit donc se montrer confiant et prouver qu’il vit tout aussi naturellement les choses.

Une communication efficace

​​Elle commence inéluctablement par une écoute avec attention du client.

Il faut en effet être capable de cerner les dits, les non-dits et les moindres détails dans son discours pour déceler les problèmes de fond.

Le coach doit permettre à son client non seulement de discerner ce qui est possible de ce qui ne l’est pas mais aussi de s’exprimer sur les sujets les plus sensibles sans se sentir jugé.

Une écoute attentive intègre également la gestuelle du client qui est un élément majeur pour cerner ses émotions.

Dans l’interaction avec son client, le coach doit poser les bonnes questions.

Se limiter aux questions pertinentes pour recueillir uniquement des informations nécessaires afin de mieux orienter le client vers des choix favorables à son engagement.

Pour être efficace, la communication doit également être directe.

Le coach n’est pas celui qui hésite ou balbutie, ses recommandations et consignes doivent être claires, le choix des mots adéquats et respectueux.

La facilitation de l’apprentissage et du succès

Le coach doit sensibiliser son client en intégrant dans le contenu de son coaching des suggestions qui le sensibilisent et l’aident par ricochet à trouver le chemin qui mène à la réalisation de ses objectifs.

C’est aussi le lieu de partager avec le client des points de vue généraux afin de lui permettre de découvrir de nouvelles façons de voir, concevoir et orienter ses actions.

La conception des actions sonne également comme un point fort sur lequel doit s’appuyer le coach pour amener son client vers de meilleurs résultats.

C’est elle qui permettra au client de se concentrer sur les préoccupations et opportunités spécifiques à la réalisation de ses objectifs.

Un bon coach doit également être à même de planifier et d’élaborer des objectifs adaptés aux exigences de développement de son client.

Le plan de coaching doit porter sur des objectifs mesurables, réalisables, quantifiables et datés de telle sorte qu’il puisse être revu ou adapté en fonction des situations qui surviennent durant le coaching.

Gérer son progrès et son client

Enfin, un bon coach doit briller par sa capacité à gérer le progrès et la responsabilité de son client.

Il s’agit pour lui de recentrer l’attention de son client sur ce qui est plus important pour lui tout en le laissant assumer la responsabilité des actes qu’il choisit d’entreprendre afin de réaliser ses objectifs.

La formation pour devenir coach en développement personnel

Dans la plupart des pays, c’est un métier en plein essor qui ne fait pas forcément l’objet d’une reconnaissance de l’État.

Les compétences principales étant les valeurs relationnelles et humaines, ponctuées d’une bonne expérience dans la vie et de connaissances techniques, tout le monde peut démarrer en tant qu’indépendant et se faire subséquemment aux bons résultats une clientèle fournie.

Toutefois, le métier de coach en développement personnel tend peu à peu à se professionnaliser.

De plus en plus, de nombreux centres de formation voient le jour.

Au nombre de ceux-ci, le CERFA et le CNFDI localisés en France proposent aux personnes qui le souhaitent des formations certifiantes en développement personnel.

Une pratique encore plus répandue à l’heure actuelle est la tenue de séminaires de formation par des coachs qui ont réussi à se faire un nom dans le domaine.

Alors à vous de choisir l’alternative qui vous convient pour devenir un coach en développement personnel réputé et recommandable !

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cicatrisation difficile : comment cicatriser plus vite ?

Concentration: comment mieux concentrer son attention?

Travail