Blocage et stress au ski : comment skier sans paniquer ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Blocage et stress au ski : comment skier sans paniquer ?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Débutant ou professionnel, première course ou nouvelle figure, les sports d’hiver offrent beaucoup de plaisir sur la neige, mais ils entraînent aussi des défis éprouvants pour les nerfs.

Surmonter ses peurs et en faire plus rend le ski beaucoup plus gratifiant.

Ainsi, lorsqu’on est confronté à du stress sur la neige, avoir les connaissances nécessaires pour calmer l’esprit et le corps peut aider à accomplir plus de choses et à moins paniquer.

Que ce soit pour votre première descente, pour apprendre à faire du ski, pour faire un saut ou pour faire votre première glisse, voici quelques conseils pour vous aider à garder les mains fermes et l’esprit tranquille.

La connaissance en ski, facteur de stress ?

Les skieurs stressés sont très souvent confrontés à un manque de connaissances sur le « comment » de ce qu’ils tentent de réaliser.

Les nerfs sont alors provoqués par le doute ; le manque de confiance en soi et dans leur capacité à affronter la pente, le virage, le saut ou la rampe devant.

Si vous n’êtes pas sûr de la façon d’affronter les bosses, de vous arrêter en bas de la pente ou de la façon dont vous allez atterrir une fois le saut effectué, les sentiments de stress sont tout à fait naturels.

Obtenir des réponses à vos questions et acquérir les connaissances nécessaires pour relever votre prochain défi est susceptible de vaincre une partie de ces blocages.

C’est pourquoi les cours de ski sont un excellent moyen d’acquérir des connaissances et de renforcer la confiance en soi pour éviter les blocages.

Le temps sur la neige

Dans les sports de neige, l’idée selon laquelle « temps plus connaissances égalent confiance » n’est pas nouvelle.

Mais l’utilisation du temps fait référence au « temps d’entraînement ».

Si vous avez du mal à trouver le courage de descendre la piste que vous avez parfaitement skiée l’hiver dernier, demandez-vous de quoi vous avez peur.

Si vous vous inquiétez de contrôler votre vitesse, de tomber ou de quelque chose d’autre, utilisez vos connaissances pour identifier les techniques de ski qui peuvent vous aider à surmonter ces peurs.

Ensuite, prenez le temps de pratiquer la technique appropriée et de prendre confiance en vous sur une pente inférieure à votre niveau.

Contrôler la respiration

Si vous essayez quelque chose de nouveau sur la neige ou si vous n’avez pas skié depuis longtemps, quelques sentiments de panique sont inévitables.

Si vous avez les connaissances nécessaires et que vous prenez le temps de vous entraîner, mais que vous vous sentez encore un peu nerveux, acceptez que le stress fasse partie du frisson.

Éloignez-vous de l’idée que la peur est mauvaise, acceptez vos nerfs et concentrez-vous plutôt sur le contrôle de votre respiration.

Une inspiration et une expiration calmes fourniront à votre esprit et à votre corps l’oxygène dont ils ont besoin pour fonctionner.

Se concentrer sur sa respiration a un effet calmant et vous aidera à détendre vos muscles (probablement tendus).

Détendre le corps

Une respiration calme et régulière peut aider le corps à se détendre avant de vous lancer dans un défi de sports de neige, mais il est indispensable de commencer par réchauffer vos muscles.

Dans un environnement montagneux froid, il peut être facile de se tendre et de céder au blocage.

Alors que le mouvement et les couches sont en fait la clé pour rester au chaud.

Si vous n’êtes pas déjà pompé lors des tours précédents, il est bon de déchausser vos skis ou votre snowboard et de courir sur place, ou de sauter.

Une fois que vous avez chaud, vous devriez vous sentir un peu plus détendu.

Relâcher activement la tension dans votre corps lorsque vous expirez, est un excellent moyen de calmer les nerfs qui résistent.

Visualiser les choses à faire

Une fois que vous avez fait tous les efforts nécessaires pour vous préparer à tout ce qui vous rend nerveux, remplissez votre esprit de pensées positives.

Ignorez toutes les choses qui vous font craindre le défi, car vous avez les connaissances et le « savoir-faire » pour les surmonter.

En vous concentrant sur les techniques de sports de neige que vous allez utiliser, visualisez-vous, pas à pas, en descendant la piste de ski ou en réalisant le tour de snowboard.

Concentrez-vous uniquement sur les choses à faire et négligez les pensées qui se rapportent aux choses à ne pas faire.

Si vous avez des pensées négatives, ne les gardez pas à l’esprit, distrayez-vous en chantant ou en écoutant de la musique.

Éviter les foules

Certaines fois, le regard des autres couplés au manque de confiance est source de blocage.

Se lever tôt est un moyen sûr de vaincre le stress dans ce cas.

Cela vous permet de skier sur les pistes les plus populaires et les plus visibles pendant que tout le monde prend son petit-déjeuner.

Vous pourrez vous rendre sur les pistes les plus tranquilles et les moins visibles de la station.

De nombreux skieurs nerveux trouvent également que les homes runs d’une station sont traumatisants en fin de journée.

C’est à ce moment-là que tout le monde rentre en ville, et les pistes sont souvent à la fois bosselées et glacées.

La meilleure alternative consiste à descendre la montagne tôt ou, mieux encore, à prendre l’une des remontées mécaniques pour descendre.

Effacer les souvenirs des chutes passées

La première fois que l’on retourne sur les pistes après une blessure est difficile.

Mais les recherches suggèrent que vous pouvez faire rendre inoffensif un souvenir de peur.

En vous rappelant le mauvais souvenir, puis en le refoulant, vous pouvez modifier votre réaction à celui-ci.

La meilleure façon d’y parvenir est de recourir à ce que l’on appelle la « thérapie d’exposition » avec un psychologue qualifié.

Si vous n’avez qu’un léger blocage mental, essayez de recadrer vous-même l’accident et vos sentiments à son sujet.

Jetez un regard dissocié sur la chute ou l’accident et voyez comment vous pourriez éviter que la même chose ne se produise.

« Que faut-il changer pour éviter que la même chose ne se reproduise ? »

Répondre à cette question vous permettra de débloquer tout sentiment de panique.

Rien ne vaut le bonheur de se laisser glisser sur une piste de ski.

Mais quand survient le stress, il devient impossible de prendre les bâtons.

Alors, adoptez ces conseils pour affronter la piste en tant que roi de la glisse.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Augmenter son intelligence : comment être plus intelligent ?

Bol sonore tibétain: bienfaits de la méditation sur le son?

Sport