Peur de l’abandon : comment vaincre la phobie d’être abandonné ?

Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Peur de l'abandon : comment vaincre la phobie d’être abandonné ?
Savez-vous quel est votre niveau de stress en ce moment ? Pour le découvrir, faites notre test de stress (basé sur 2 tests scientifiques).

Une phobie est une peur démesurée due à un ressenti, et qui se caractérise par une présence dans la vie quotidienne de la personne qui en souffre. Parmi les plus fréquentes, la peur de l’abandon se retrouve sur la liste.

Lorsqu’elle est déclenchée chez un individu, elle affecte tous les domaines de sa vie et le rend constamment angoissé, d’où naît la phobie de l’abandon.

Comment vaincre ce sentiment douloureux ?

Autant de questions auxquelles vous trouverez des éléments de réponses dans le présent guide.

La peur de l’abandon : d’où vient-elle ?

On dit souvent que les adieux sont les plus difficiles.

La peur de l’abandon est une phobie liée au sentiment d’être rejeté.

Quand vous avez l’impression d’être délaissé, vous perdez une partie de votre estime, et cela agit sur votre bien-être.

Pour comprendre la peur de l’abandon, découvrons d’abord ses origines.

Dans la majorité des cas, elle provient d’une situation traumatisante que vous avez vécue et dont vous avez gardé les séquelles.

Il s’agit par exemple d’un décès, d’une rupture douloureuse, d’une trahison, d’un départ inattendu, etc.

Ce mal peut toucher tout le monde sans distinction d’âge.

Chez certains enfants, le départ des parents ou la diminution de la surveillance portée sur eux peut déclencher cette phobie.

Lorsqu’ils sont trop attachés à la présence des parents, le manque d’attention peut être perçu comme un abandon.

À la longue, cela peut provoquer un traumatisme.

En ce qui concerne les adultes, très souvent il s’agit d’un trouble de l’enfance qui n’a pas été traité et qui continue d’empoisonner leur vie d’adulte.

La peur du rejet agit parfois par rapport à leur relation amicale ou amoureuse.

En effet, la crainte d’être abandonné étant ancrée dans leur mental, ils auront cette sensation de ne pas pouvoir « être aimé ».

Cette perte de confiance entraîne un stress constant, d’où la phobie de l’abandon.

Comment se manifeste-t-elle ?

Avant d’entamer un processus de guérison, il faut d’abord savoir reconnaître les symptômes.

Ainsi, un enfant qui souffre de la phobie d’abandon pense ne pas être aimé par ses parents.

Ceci se manifeste par des crises de colère chaque fois que les parents veulent sortir.

La jalousie survient également lorsque l’enfant se sent délaissé au profit d’un autre (son petit frère par exemple).

Dans le cas des adultes, cette peur douloureuse peut déclencher un manque d’estime et des habitudes comportementales malsaines.

Pour combler ce vide d’affection, ils peuvent trouver refuge dans la nourriture.

C’est la boulimie.

Le phobique (individu qui souffre de la phobie) peut tomber dans un état dépressif accompagné de pensées suicidaires dans les plus graves des cas.

Certains signes ne trompent pas quant à la manifestation de la phobie d’être abandonné.

En voici quelques-uns :

  • la tristesse,
  • le stress,
  • l’anxiété et la nervosité,
  • le sentiment d’être vide,
  • le désespoir et une faible estime de soi,
  • la recherche constante d’affection,
  • les dépendances (tabagisme, sexe, nourriture, drogue).

Le rappel de l’élément traumatisant à la base de la phobie crée des blocages émotionnels.

C’est pourquoi il faut s’en défaire le plus tôt possible.

Comment vaincre la phobie d’être abandonné ?

Le traitement à appliquer est en fonction de l’origine de la peur de l’abandon.

Ainsi, à un enfant qui souffre de ce mal, il suffira de lui faire voir l’exagération démesurée de sa peur.

Aussi, vous devez lui répéter plusieurs fois qu’il est aimé.

Il doit comprendre que la séparation n’est pas une fatalité.

La surprotection est surtout à éviter, mais ne forcez pas son indépendance.

De façon générale, pour vous sentir accepté, vous vous attendez à des paroles réconfortantes.

La phobie de l’abandon a de nombreuses répercussions, tant sur la vie professionnelle que sur la vie familiale et sentimentale.

Certaines personnes, de peur de vivre à nouveau le mal d’être abandonné se renferment dans la solitude.

Si vous vous retrouvez dans l’un de ces cas, ne vous en faites pas.

Il est très facile de vaincre votre peur.

Pour un traitement efficace, vous pouvez faire appel à la thérapie psychosociale.

Lorsque vous vous faites accompagner par un expert, vous bénéficiez d’un suivi, et le processus de guérison est encore plus rapide.

Grâce aux séances d’hypnose, plusieurs personnes ont pu voir leur peur disparaître considérablement.

En effet, l’objectif de cette méthode est de vous amener à identifier l’origine de votre mal afin de l’accepter et d’aller de l’avant.

Par ailleurs, il est essentiel d’entamer un travail de fond sur vous-même.

Il n’est jamais trop tard pour le faire.

Apprenez à vous aimer, car si vous n’avez pas cette conviction de mériter l’amour, vous éprouverez toujours la crainte d’être abandonné.

Travaillez votre confiance pour pouvoir vous défaire du malaise.

Essayez la « détox émotionnel ».

Il existe des thérapies particulières à cet effet.

L’idée est de vous aider à libérer les émotions que vous traînez depuis longtemps.

Tout ceci pour vous détacher des éléments qui bloquent votre bien-être.

La peur de l’abandon peut pousser le phobique à avoir des comportements irrationnels.

L’impact négatif des manifestations sur les relations sociales n’est plus à démontrer.

Surtout lorsque vous êtes en couple, vous avez tendance à passer de relation en relation par peur d’être abandonné.

Parfois, un excès de jalousie peut naître parce que vous ne supportez pas de voir votre partenaire faire autre chose que vous montrez de l’affection.

L’acceptation de soi est une étape primordiale pour vaincre la phobie de l’abandon.

Vous devez apprendre à vous donner ce que vous attendez d’une autre personne.

La dramatisation ne fera qu’empirer votre peur.

Surtout sur le plan sentimental, évitez les pensées comme quoi : vous n’êtes pas digne d’amour et c’est la raison pour laquelle votre partenaire vous a trompé ou quitté.

Vous pouvez reprendre votre vie en mains en prenant du recul pour vous retrouver.

Privilégiez les exercices de respiration et de méditation comme le yoga.

Lorsque votre esprit est purifié, votre corps le sera aussi et vous pourrez affronter la vie avec le sourire.

Nul n’est exempté de la peur de l’abandon.

À la suite d’un événement douloureux, souvent de rejet, certaines personnes sont psychologiquement handicapées.

Cet état de profond mal-être menace leur confiance.

Le traitement est possible, cependant, il peut prendre du temps.

Dès l’apparition des symptômes, il est important de vous faire suivre par un professionnel afin d’arriver à bout de ce mal et d’éviter les dépendances addictives.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Phobie sociale: comment ne plus avoir peur des autres?

Addiction à la caféine : comment arrêter naturellement le café ?

Anxiété