Comment se prévenir du cancer ? Le guide complet

Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Comment se prévenir du cancer ? Le guide complet
Savez-vous quel est votre niveau de stress en ce moment ? Pour le découvrir, faites notre test de stress (basé sur 2 tests scientifiques).

Le cancer peut être défini comme une maladie résultant de la multiplication anormale et incontrôlée de certaines cellules dans l’organisme.

Ces cellules vont ensuite s’attaquer à des tissus du corps humain.

Il existe divers types de cancers puisque chaque organe de l’homme peut être affecté par cette tumeur.

L’on dénombre plus d’une vingtaine de tumeurs malignes qui peuvent être traitées en dépit de leur mode de contraction différent.

Si vous vous interrogez sur comment guérir ou éviter le cancer, voici ce qu’il faut savoir.

Mesures de prévention du cancer

En plus de réduire les situations de stress, il existe une panoplie de mesures préventives du cancer.

Parmi elles figurent la consommation d’aliments variés et équilibrés ne contenant pas de cancérigènes, la pratique du sport et l’adoption d’un mode de vie sain.

Privilégier la consommation des aliments bio ou anticancéreux

Le père de la médecine moderne, le grec Hippocrate de Cos, (né vers 460 avant J.-C et mort en 377 avant JC) aimait dire « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture ».

C’est une invitation à manger des aliments bios sans OGM et à défaut il faut consommer des aliments ne contenant pas de propriétés cancéreuses.

Pour accompagner vos sauces, il faut privilégier les poissons, les huîtres, les oursins et les crevettes issus de la mer car ils font partie de la grande famille des aliments anticancéreux.

Si vous avez vraiment l’intention d’éviter le cancer, il faut réduire la consommation de la viande rouge qui est à la base de diverses maladies comme le cancer.

Il faut dans ce cas manger de la viande sauvage ou directement achetée chez le petit éleveur.

Consommer des légumes et des fruits

Nul n’ignore les vertus thérapeutiques des légumes comment l’ail, le chou, les algues.

L’ail est reconnu comme étant un puissant remède contre le cancer car il empêche la prolifération des cellules cancéreuses dans l’organisme.

Idem pour le chou, les algues, le soja, le champignon et la carotte.

Ces fruits et légumes sont essentiels pour maintenir l’équilibre et le bon fonctionnement des cellules.

L’artichaut est un aliment riche en silymarine : un antioxydant très efficace contre le cancer de la peau.

Les personnes qui en souffrent peuvent suivre un traitement à base d’artichaut.

Au nombre des aliments anticancéreux, il y a le chocolat noir et le thé vert, des antioxydants.

Ces aliments permettent le ralentissement de la prolifération des cellules cancérigènes dans le corps.

La pratique du sport

Au-delà du loisir et du plaisir, le sport est un moyen de lutte contre des maladies notamment les AVC et le cancer.

Lors de l’activité physique, la muqueuse digestive n’est pas exposée aux effets cancérigènes contenus dans certains aliments.

Le sujet évite ainsi le cancer du côlon.

Le sport facilite l’amélioration de l’immunité en diminuant le taux d’œstrogène.

La pratique du sport réduit également la production du stress.

L’adoption d’un mode de vie sain

Bien souvent, le mode de vie d’un individu peut être la cause de l’apparition de certaines affections.

Dans le cas du cancer, l’on doit adopter un mode de vie sain qui signifie tout simplement qu’il y a des gestes et attitudes à proscrire.

Le plus important est d’avoir un mental à toute épreuve en évitant le stress.

C’est-à-dire qu’il faut se reposer et éviter de consommer des substances nocives pour l’organisme.

En effet, pour éviter le cancer (des poumons, de la gorge, de la bouche etc.), il faut éviter de consommer du tabac.

Il ne faut donc pas fumer pour réduire le risque de contraction du cancer.

À ce propos, le tabac est présenté comme l’une des premières causes du cancer.

Le cancer de la vessie, le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer colorectal, le cancer de l’œsophage, le cancer du rein, le cancer du larynx, le cancer de l’estomac, le cancer du foie, le cancer de la cavité buccale pour ne citer que ceux-là.

Ils sont tous favorisés par la consommation abusive du tabac.

En clair, éviter d’en consommer vous épargne le cancer sous toutes ses formes.

Les différents types de traitements curatifs du cancer

Il existe plusieurs types de traitements du cancer qui sont la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et l’hormonothérapie et le traitement spécialisé.

La chirurgie, une vieille méthode toujours efficace

Depuis longtemps, la chirurgie a été considérée comme le premier remède pour guérir le cancer.

Selon les statistiques, cette pratique est utilisée dans plus de 80 % des cas.

Quand un patient se présente, le spécialiste de l’organe touché ou le chirurgien généraliste localise d’abord la tumeur.

Pour ce faire, il met le patient sous anesthésie.

Ensuite il procède à l’opération pour extraire la tumeur.

Il faut dire que plus la tumeur est vite détectée, plus il y a des chances de réussir l’opération.

Les gens sont donc invités à se faire dépister des différents types de cancers.

La radiothérapie expose les cellules cancéreuses à des rayons

La radiothérapie est le deuxième traitement administré dans la lutte contre le cancer après la chirurgie.

Il s’agit en fait d’exposer les cellules cancéreuses à des rayons afin de les amener à perdre leur capacité à se reproduire.

Lors de la radiothérapie, seule la zone tumorale est soumise aux rayons.

C’est une manière d’isoler les autres cellules saines lors du traitement.

Des médecins placent souvent leurs patients sous la radiothérapie afin de réduire un tant soit peu la taille de la tumeur avant de recourir à la chirurgie.

La chimiothérapie et l’hormonothérapie

La chimiothérapie peut être définie comme la prise de médicaments dans le but de guérir une maladie.

Ici, le patient est amené à prendre des médicaments très actifs dans le but d’anéantir les cellules cancéreuses de l’organisme.

Avec l’évolution de la médecine, plusieurs médicaments anticancéreux aussi appelés antitumoraux ont été fabriqués.

Dans bien de cas, le chirurgien place le malade du cancer sous chimiothérapie dans l’optique de réduire la taille de la tumeur avant de passer à l’opération chirurgicale pour l’extraire complètement.

Les médicaments de chimiothérapie sont généralement des injections s’administrant par voie intraveineuse ou des comprimés.

Quant à l’hormonothérapie, elle est semblable à la chimiothérapie puisqu’elle repose aussi sur la prise de médicaments anticancéreux.

Son rôle est de diminuer le stress.

L’hormonothérapie par contre est prescrite si le cancer se multiplie après l’action de certaines hormones.

Il s’agit donc de réduire l’effet des cellules cancéreuses.

Un traitement spécialisé selon les conseils du médecin

Biologiquement parlant, les individus diffèrent les uns des autres.

Un médecin peut s’appuyer sur ce constat pour administrer un traitement spécial à un malade pour guérir le cancer qui le ronge.

Il s’agit donc de prescrire à un patient le traitement médical le plus adapté à son profil biologique pour éviter certains effets secondaires.

Le traitement spécialisé a connu d’énormes avancées avec la multiplication des types de cancers.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Bronchite chronique: comment soulager ses poumons?

Cernes : comment enlever les poches sous les yeux ?

Santé