Stress au football: comment se préparer mentalement avant un match?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Stress au football: comment se préparer mentalement avant un match?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Le football est le sport le plus pratiqué au monde.

C’est un jeu d’équipe qui requiert technique, concentration, courage et détermination.

Face à toutes ces qualités requises, il est évident que le stress s’installe chez les footballeurs avant un match ou une compétition.

Se préparer mentalement avant un match est donc important pour mieux aborder les matchs.

Nous vous donnons ici, quelques méthodes pratiques pour évacuer le stress avant match.

Le stress en football: comment se manifeste-t-il?

Le stress est une réaction biologique et psychologique qu’effectue une personne, en vue de faire face à une nouvelle situation ou pour se l’approprier.

Cette réaction façonne fortement le comportement de l’individu.

Un motif de joie ou de peine est à même de déclencher le stress.

Ce qui sous-entend que le stress n’est pas l’apanage des situations négatives.

Dans le football, le stress est quasiment omniprésent.

C’est un mécanisme qui est fonction de la situation à laquelle le footballeur est confronté, mais aussi de la manière dont il se comporte vis-à-vis de cette dernière.

La réaction du footballeur quant à elle, dépend des moyens personnels (capacité physique et technique, palmarès) dont il dispose pour affronter la situation.

Il est alors aisé de comprendre comment se manifeste le stress dans le football.

Avant un match ou même pendant, la perception du footballeur par rapport à l’échéance (c’est-à-dire le match) détermine l’intensité de son stress.

Lorsqu’un footballeur pense être en mesure de s’en sortir dans un match ou d’arriver à bout d’une action, au regard de ses expériences et capacités, le stress qu’il ressent est faible.

A contrario, lorsqu’il pense ne pas avoir les capacités nécessaires pour réaliser une performance, son stress devient important et peut inhiber son action.

Par exemple, lors d’un penalty, si le footballeur n’est pas sûr de marquer le but, il y a de fortes chances qu’il n’y arrive pas.

Devant le stress, trois réactions sont possibles: l’inhibition, la fuite et le combat.

C’est l’attitude adoptée par le footballeur qui détermine le caractère positif ou négatif du stress.

Il existe en effet, une dose de stress qualifiée de bon stress.

Cela permet de faire des prouesses.

Tout footballeur ressent à un moment donné, cette sensation.

Même les plus grands sportifs ne sont pas épargnés.

Il faut donc, apprendre à gérer son stress pour fournir un meilleur rendement sur les pelouses.

Il est donc très important pour tout sportif de procéder à une préparation mentale, pour évacuer tout stress.

Préalable à la préparation mentale: identification du stress

Devant une situation de stress, il est normal d’adopter des mesures pour y faire face.

La préparation mentale est un excellent moyen pour surmonter le stress en milieu footballistique.

Mais bien avant, il faut que le footballeur soit en mesure de déterminer l’origine de son mal.

Bien sûr, l’entraîneur et le préparateur mental de l’équipe galvanisent psychologiquement les joueurs.

Cependant, il est important que le footballeur ait une meilleure connaissance de sa propre personne.

Pour cela, il doit identifier les facteurs déclencheurs du stress à son niveau.

Conjointement, il doit aussi détecter les moments où le stress se manifeste, de même que les conséquences qui en découlent.

Ainsi, intéressez-vous à la manière dont vous vous comportez à l’entraînement et les matchs.

Ressentez-vous le stress à ces moments?

Quelles sont vos peurs?

En outre, il existe des détecteurs de stress.

Il s’agit de: sport anxiety scale, perceived stress scale et competitive state anxiety-inventory-2.

Ainsi, quand on connaît les facteurs déclencheurs de son stress, la préparation mentale est meilleure.

Préparation mentale

D’une manière générale, le stress impacte négativement le footballeur.

La préparation mentale est indispensable pour faire face à vos peurs et exprimer votre potentiel sur le terrain.

Voici quelques habitudes pour booster votre mental et gérer le stress:

La positivité

Pour avoir un mental de « winner » et bien préparer vos matchs, il faut éradiquer toute négation de votre vocabulaire à l’entraînement et au cours des matchs.

Utiliser un ton négatif est une manière de dissimuler vos peurs.

Et le cerveau le sait à cause de votre subconscient.

Ceci est valable tant pour les entraîneurs, le staff technique que les footballeurs.

Par exemple, au lieu de dire « ne fais pas d’erreur », « tu risque de prendre un but », « je ne suis pas sûr d’y arriver »; dites simplement : « sois vigilant », « stoppe toutes les balles » ou « je vais le faire ».

En réalité, lorsqu’on utilise des phrases négatives, c’est très souvent le contraire de ce qu’on aurait voulu qui se passe.

La visualisation

C’est un exercice mental doublement plus fort que l’affirmation des paroles positives.

Avant un match compliqué ou devant une échéance à toute épreuve, imaginez-vous déjà avoir réussi votre coup.

De là, ressentez même la joie que cela vous procurera.

Si vous devez affronter les leaders de votre championnat, vous aimerez à coup sûr faire un bon match et gagner.

Voyez-vous vous-même sur le terrain en train de réaliser des performances.

C’est très efficace pour annuler les effets négatifs du stress.

Se fixer aussi des objectifs collectifs et individuels est un excellent moyen pour travailler son mental.

La concentration

Savoir se concentrer est très bénéfique pour le footballeur.

En effet, la concentration permet de décupler vos performances, mais aussi de ne pas perdre vos objectifs face à une situation difficile.

Supposons que votre équipe est menée au score, et de surcroît devant le public de vos adversaires.

Si votre équipe est bien concentrée, elle ne sera pas distraite.

Ni par le score, ni par le public adverse et pourra revenir au score et même remporter le match.

Plusieurs situations pareilles se sont déjà passées.

Être un bon perdant

Lorsque survient un échec collectif ou individuel, ne vous laissez pas abattre.

Relevez-vous plutôt, et tirez les leçons de l’échec pour mieux faire les prochaines fois.

Après une défaite, un penalty manqué, un mauvais centre, un mauvais marquage, ne déprimez pas.

C’est pourquoi, il faut se préparer mentalement à toutes les situations possibles, pour mieux affronter les difficultés.

Gestion du stress

D’une manière générale, le stress a un effet négatif sur les footballeurs.

Car, il inhibe leurs performances et est énergivore.

Pour mieux gérer vos émotions et le stress, pratiquez de bonnes techniques de respiration, comme ma méthode de Respiration Intermittente ou encore la respiration abdominale.

Ce sont des techniques de respiration efficaces qui évacuent le stress.

De même que la relaxation, la musique, la bonne forme physique, une bonne hygiène de vie sont des éléments importants pour gérer l’anxiété et le stress.

Alors que vous soyez footballeur amateur ou professionnel, le stress est inévitable.

Il a souvent un impact négatif.

Il vous faut donc, adopter des techniques comme la préparation mentale, pour gérer vos émotions, évacuer le stress et exprimer pleinement votre talent.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Stress de l’anniversaire: comment gérer son anxiété?

Stress aigu ou stress chronique: quelle différence?

Sport