Travailler sa patience: comment être plus patient?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Travailler sa patience: comment être plus patient?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Beaucoup disent de la patience qu’elle a des vertus que l’on doit pouvoir expérimenter, car elle permet d’entendre et écouter.

Elle est propice à la méditation, apaisante, pleine de sérénité, et invite également à la maîtrise de soi.

Elle devient ainsi un moyen d’accéder aux réalités de notre vie intérieure.

Dans ce monde en ébullition, saturé d’informations, de méchancetés, de trahisons, de calamités, la patience peut vous permettre une prise de décision efficace.

Découvrez dans cet article, les techniques pour développer votre patience.

Comprendre qu’on manque de patience

On pourrait définir la patience comme la capacité à garder une bonne attitude dans l’attente.

En d’autres termes, c’est la force d’accepter ou de tolérer, un retard, une difficulté ou un souci sans se mettre en colère ou être frustré.

Mais chacun a sa manière de vivre sa patience.

En effet, certaines choses qui peuvent vous rendent impatients, ne rendent pas forcément impatients les autres et inversement.

Il y a tout de même des situations qui montrent que vous manquez de patience.

Quand nos attentes sont insatisfaites

Par exemple, quand un rendez-vous arrive avec du retard, on est impatient parce qu’on s’attendait à ce qu’il soit à l’heure mais les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Bref, c’est dans ces moments que l’on s’impatiente.

Quand on s’ennuie

Il peut vous arriver de manquer de patience quand il y a l’ennuie.

Écouter une personne parler pendant des heures sans en avoir envie peut vous amener à l’impatience.

C’était vrai quand vous étiez à l’école à suivre le cours ennuyant d’un professeur, mais c’est vrai aussi aujourd’hui quand on est en réunion, quand on attend chez le médecin ou quand on fait la queue dans un magasin, etc.

Quand on est stressé

Oui, le stress accentue le manque de patience.

Imaginez que vous devez vous marier dans une heure et que votre coiffeuse est en retard.

Elle vous informe qu’elle est coincée dans les bouchons.

Quand on est stressé, on perd patience.

Quand on n’a pas appris à être patient

Il est clair que si vous manquez de patience, c’est qu’au fond de vous-même vous n’avez jamais appris à être patient.

On dit souvent qu’une personne est de nature impatiente, parce qu’elle l’a reçu de ses parents.

Plusieurs situations peuvent donc vous montrer que vous manquez de patience.

Pourquoi apprendre à être patient ?

Il y a de nombreuses raisons d’être patient.

La patience peut vous permettre une prise de décision efficace.

Elle transforme le talent en accomplissement, cela pour vous permettre de produire un meilleur travail, d’améliorer votre relation avec les autres.

Voici trois bonnes raisons à être patient :

Faire du bon travail

​​​​​​​Si vous êtes talentueux et que vous manquez de patience, il peut arriver que vous ne réussissiez jamais à transformer votre talent en accomplissement.

Or, accomplir de grandes choses dans la vie requiert des années de travail.

Améliorer votre relation avec les autres

​​​​​​​Ce n’est pas facile de travailler avec tout le monde.

Au bureau; il peut arriver que certains de vos collègues ou collaborateurs soient difficiles.

Alors, si vous manquez de patience, il vous sera presque impossible de travailler avec eux.

Prendre une bonne décision

​​​​​​​Prendre le temps de réfléchir vous permet de prendre les bonnes décisions.

Souvent qu’on est énervé, stressé ou déçu, on prend des décisions sous le coup de l’émotion qui s’avèrent être généralement mauvaises.

Comment développer sa patience ?

Il existe plusieurs techniques pour apprendre à être patient.

Certaines vous permettre de faire redescendre la pression, quand vous sentez l’impatience monter en vous.

D’autres sont destinées à développer votre patience sur le long terme, afin de renforcer cette vertu en vous.

Voici quelques-unes d’entre elles.

La respiration

Prenez quelques longues respirations est un bon moyen de relâcher toute cette pression sur le moment.

En respirant calmement et en allongeant votre souffle (en particulier votre expiration), vous vous détendez et tout redevient plus calme et serein.

Quand on est impatient une ou plusieurs de ces réactions physiques se produisent :

  • l’augmentation du rythme cardiaque,
  • l’essoufflement,
  • la tension musculaire,
  • les crispations.

Et de nombreuses études scientifiques ont montré qu’une bonne respiration, longue et calme, permet de réduire rapidement ces différents symptômes liés au stress.

Quand l’impatience arrive, respirez et allongez votre expiration.

Créez un moment de détente

Créer une situation relaxante est la façon la plus rapide de tuer l’impatience.

Le meilleur moyen est d’utiliser l’humour.

Vous pouvez lire des blagues ou regarder des vidéos humoristiques, vous allez rapidement réduire l’impatience.

Redéfinissez vos attentes

Pour éviter d’être déçu et donc impatient, il faut redéfinir nos attentes.

C’est-à-dire fixer des objectifs qui sont certes ambitieux mais avant tout réalistes.

De plus, il est important de savoir ce qui déclenche l’impatience en vous pour pouvoir mieux l’anticiper.

Il pourrait s’agir d’un rendez-vous qui était en retard ?

Un embouteillage ?

Une tâche qui vous a pris plus de temps que prévu ?

En vous connaissant, vous pouvez mieux anticiper les situations d’impatience.

La méditation en pleine conscience

C’est un moyen efficace de développer notre patience.

Voici quelques idées d’exercice que vous pouvez faire :

– Portez attention sur votre respiration.

Posez-vous 10 minutes au calme et observez votre respiration.

Sentez l’air entrer dans vos narines et dans vos poumons puis en ressortir.

– Portez attention sur vos pensées.

Observez vos pensées surgir et disparaître.

Ne vous laissez pas emporter par celles-ci.

– Portez attention à l’instant présent.

Marcher, prendre une douche, manger, sont d’excellentes occasions de pratiquer la pleine conscience.

Prendre ses distances avec le conflit

Il s’agit de faire en sorte que le conflit ne se perpétue pas, afin de vous amener dans un état de tension constante.

Il est donc mieux de prendre vos distances.

Laissez place à l’inattendu et ralentissez

Laissez plutôt l’existence vous surprendre et soyez heureux de ce qui se passe en lâchant prise.

Vous ne devez pas perdre de vue que la chose la plus précieuse de la vie est le temps.

Alors, lorsque vous devez aller vite, agissez plutôt lentement, sans hâte, sans paniquer, et ne cédez à l’envie de foncer tête baissée.

Accordez-vous du temps et faites preuve de patience !

Apprenez à vous donner du temps et ne pas être trop exigeant trop vite.

Soyez compatissant

Vous devez comprendre qu’il vous faut être patient envers l’autre.

Si ce que fait une personne vous ennuie, soyez compatissant.

Chacun essaie d’avancer comme il peut.

Conclusion

Développer la patience n’est pas chose aisée, mais cela reste néanmoins réalisable avec un peu d’entraînement.

Il s’agit d’une question d’habitude et surtout savoir que vous manquez de patience.

Par conséquent, il vous faut adopter de nouvelles habitudes qui vous amèneront à être plus patient.

Cela transformera votre vie en une expérience de paix et de joie permanente.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Yoga Mandala: symbole et outil de méditation?

Transmutation de l’énergie sexuelle en force spirituelle?

Psychologie