Bruxisme : quelles solutions aux grincements des dents ?

Rédigé par : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Bruxisme : quelles solutions aux grincements des dents ?
Savez-vous quel est votre niveau de stress en ce moment ? Pour le découvrir, faites notre test de stress (basé sur 2 tests scientifiques).

Avez-vous une contraction musculaire involontaire de la mâchoire au cours de vos sommeils ?
Grincez-vous ou serrez-vous fréquemment les dents la nuit ?
Ou, votre partenaire au lit est-il fatigué de vous entendre grincer des dents la nuit ?
Sachez que le bruxisme n’est pas une maladie, mais c’est un trouble dont vous devez vous débarrasser rapidement.

Heureusement, il existe de nombreuses solutions pouvant vous permettre de retrouver votre état normal et de dormir tranquillement sans gêner les autres.

Découvrez dans cet article, l’essentiel sur le bruxisme et les différentes solutions envisageables.

Qu’est-ce que le bruxisme et quelles en sont les causes ?

Encore appelé « grincement de dents ou serrement de dents », le bruxisme est une activité, un mouvement qui s’exerce de façon inconsciente et sans aucun but précis.

C’est un trouble journalier qui se manifeste le plus souvent au cours de la nuit en plein sommeil.

Il est caractérisé par une contraction musculaire des mâchoires de façon involontaire, contraction qui se trouve à l’origine d’un serrement ou d’un frottement des dents.

Il est important de préciser que ce serrement ou ce frottement de dents reste différent des situations normales de contact de dents telles que la déglutition ou encore la mastication.

Sa manifestation est normalement temporaire, mais en cas de persistance, vous devez envisager une prise en charge thérapeutique afin de limiter les complications et d’y mettre fin au plus vite.

Il existe généralement deux formes de bruxisme à savoir.

  • Le bruxisme centré : il est question d’un serrement de dents généralement silencieux et qui se manifeste le plus souvent en plein jour.
  • Le bruxisme excentré : il s’agit ici du grincement de dents.
    Contrairement à la première forme de bruxisme, celui-ci se manifeste la nuit et de façon audible.
    C’est cette forme de bruxisme qui dérange l’entourage la nuit.

À ces deux formes de bruxisme, s’ajoutent le balancement et le tapotement de dents.

Le balancement de dents se manifeste par de petits mouvements de déplacements qui se réalisent tout en gardant les dents bien serrées.

Quant au tapotement de dents, il s’agit d’un claquement de dents qui se manifeste au cours du sommeil.

Le trouble de bruxisme peut être à l’origine de la dégradation de l’émail des dents.

Il peut entraîner des douleurs vertébrales, des douleurs ou des blocages des mâchoires, l’émission de petits bruits secs provenant des dents, des maux de tête, de la fatigue musculaire au niveau des joues, la perte de dents, etc.

Il peut également conduire à une sensibilité des dents soit au froid soit au chaud ou encore à la pression.

Le bruxisme est principalement causé par le stress psychologique et l’anxiété.

De même, certaines situations du quotidien peuvent agir sur l’activité nocturne des muscles masticateurs.

Cela peut être dû à un réflexe propre ou à un tic nerveux.

C’est par exemple le cas lorsque vous avez l’habitude de frotter ou de serrer les dents au moment de manifester une colère ou de vous concentrer sur l’exécution d’une activité dans le cadre professionnel.

Les troubles neurologiques, psychiatriques, pharmacologiques, respiratoires ou encore les troubles du sommeil peuvent également être à l’origine du bruxisme.

Et pour finir, les comportements tels que la consommation régulière de l’alcool, du tabac et des substances psychostimulantes (la caféine, les drogues…) sont aussi des facteurs de risque du bruxisme.

Quels sont les signes qui peuvent alerter sur le bruxisme ?

De nombreux signes peuvent vous alerter sur les grincements de dents afin que vous puissiez vous soumettre à des traitements pour vous en débarrasser.

En effet, l’usure des dents, les fractures, les douleurs dentaires dont l’origine est difficile à localiser, la mobilité, l’hypersensibilité des dents, etc.

Sont autant de signes annonciateurs au niveau des dents qui ne trompent presque jamais.

Comme signes au niveau de la mâchoire, des muscles masticateurs ainsi qu’au niveau de l’articulation, il peut y avoir des douleurs qui se font sentir au réveil à la moindre contraction de ces muscles.

Cela peut provoquer également des maux de tête.

De même, le bruit émis par vos dents dans le cas de grincement nocturne peut alerter votre partenaire.

Dans tous les cas, vous devez prendre les mesures adéquates pour en guérir.

Quels sont les examens réalisés lors des grincements de dents ?

En cas de grincements de dents persistants, vous devez aller voir un chirurgien-dentiste ou les stomatologues pour suivre des examens dans le but de diagnostiquer le bruxisme.

Ces examens sont fondés le plus souvent sur les points suivants.

L’interrogatoire du patient

Il permet au praticien de rechercher les signes et les différents facteurs des grincements de dents à savoir les douleurs au réveil, le stress, l’anxiété, la consommation de l’alcool, de tabac…

L’examen clinique

​​​​​​​Au cours de l’examen clinique, le praticien procède à l’examen des muscles masticateurs et recherche les signes dentaires du bruxisme tels que l’usure, la mobilité, l’hypersensibilité, etc.

Des examens complémentaires

​​​​​​​Ils sont nécessaires dans certains cas afin d’analyser, d’étudier l’activité musculaire, voire la polysomnographie, au cas où le patient manifeste aussi les troubles de sommeil.

Une fois que le praticien achève ses examens, il recommande une prise en charge au vu des résultats du diagnostic.

Il peut s’agir d’une prise en charge comportementale, des traitements occlusaux et médicamenteux ou simplement de la kinésithérapie.

Quelles sont les solutions contre les grincements de dents ?

Les solutions existantes aujourd’hui pour la prise en charge du bruxisme sont :

La prise en charge comportementale

Dans ce cas, il est primordial de prendre conscience de la relation entre le stress et le bruxisme.

Ainsi, le rôle du chirurgien-dentiste est de soumettre le patient à des méthodes ou exercices pouvant lui permettre de gérer son stress.

Comme méthodes ou exercices, l’on peut avoir la psychanalyse, l’hypnose, l’amélioration du sommeil, la relaxation musculaire ou la médiation, sans oublier l’autosuggestion, l’auto-surveillance ainsi que la psychothérapie.

Les traitements occlusaux

Ces traitements visent à aider le patient à modifier la répartition des forces chaque fois qu’il serre les dents.

La solution la plus pratiquée est l’usage d’une gouttière.

Elle permet d’atténuer le grincement des dents en facilitant le relâchement des muscles masticateurs.

Les traitements médicamenteux

Lorsque cela est nécessaire, le praticien peut prescrire des médicaments pouvant faciliter la relaxation des muscles au patient.

Ainsi, une injection de toxine botulique se montre comme une solution à envisager.

Toutefois, ces traitements ne doivent en aucun cas remplacer la prise en charge comportementale.

Les traitements tels que l’ostéopathie, la rééducation maxillo-faciale réalisée par un kinésithérapeute ou encore une opération chirurgicale constituent également des traitements à envisager pour se débarrasser des troubles de grincement de dents.

Maintenant, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas prendre soin de vos dents comme il se doit.

Ces traitements vous garantissent la sécurité de vos dents et aussi la qualité de votre sommeil.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cancer de la vessie: quelles solutions pour se soigner?

Bronchite chronique: comment soulager ses poumons?

Santé