Arrêter de fumer : comment vaincre cette addiction naturellement ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Arrêter de fumer : comment vaincre cette addiction naturellement ?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

« Le tabac nuit gravement à la santé ».

Voilà un avertissement donné par les sociétés de fabrication des cigarettes.

Un fait dont sont bien conscients les consommateurs.

Pourtant, ils ne parviennent pas à s’empêcher la consommation quotidienne, d’où leur addiction.

Comment vaincre ce phénomène naturellement ?

C’est cela en réalité, l’objet du présent article.

Nous allons vous proposer des astuces efficaces pour arrêter de fumer de façon naturelle.

Les préalables à faire pour arrêter de fumer

Si la dépendance au tabac est aussi bien physique que psychologique, cette dernière s’avère incontestablement plus forte.

Pour s’en défaire, il faut observer un sevrage d’un à deux mois.

Du fait, après avoir pris la résolution de ne plus fumer, il est important de vous débarrasser des paquets de cigarettes en votre possession.

Tout commence par là et il faut avoir le courage d’y faire face.

Évitez de vous fixer une date pour arrêter définitivement, vous risquez de ne jamais vous arrêter.

Identifiez vos déclencheurs (fête, solitude, proches fumeurs…), et tenez-vous à l’écart d’eux. 

Si cela doit vous gêner, n’hésitez pas à interdire qu’on fume à côté de vous et fuyez complètement ces environnements.

En appliquant ces conseils, vous parviendrez à gérer votre stress et ainsi rééduquer votre corps pour l’adapter à une nouvelle vie.

Quelques techniques naturelles pour arrêter de fumer

Si vous voulez arrêter de fumer naturellement, voici quelques méthodes qui vous aideront.

L’hypnose

L’hypnose a pour but d’endiguer la sensation de manque et d’abstinence, grâce à un dialogue avec votre inconscient.

Ayant régulièrement recours à cette technique, Mike Fink, hypnothérapeute, spécialiste de l’arrêt de tabac, stipule que l’hypnose constitue l’état intermédiaire situé entre l’éveil et l’endormissement.

Par exemple, l’on éprouve ce même sentiment lorsqu’on est complètement absorbé par nos pensées.

L’hypnose vous permet non seulement de converser avec l’inconscient, mais aussi de le stimuler, et de développer d’autres comportements susceptibles d’être substitués à la cigarette.

À l’heure de fumer, notre conscient reconnaît que cet acte est dangereux pour la santé de fumer et qu’il faut arrêter.

En dépit de cela, l’inconscient pousse à continuer de fumer pour un soulagement mental.

Le dessein est donc de vaincre ce conflit intérieur, en logeant le conscient et l’inconscient à la même enseigne.

La sophrologie

C’est un véritable allié pour gérer le stress.

En réalité, la tendance à fumer intervient chez certains après un saut d’humeur, ou un état de tristesse.

Ainsi, quand on décide d’arrêter de fumer, il est d’ores et déjà impossible de s’évader à travers l’action de fumer, d’où l’état d’anxiété.

Pour pratiquer la sophrologie modifiée, le sujet dépendant est invité à s’allonger, écoutant la voix du thérapeute.

La sophrologie entraîne alors une détente, et fait appel à l’imaginaire et des exercices de relaxation et de respiration.

L’objectif est d’en finir avec l’addiction physique et psychologique.

Désormais en voie de devenir ex-fumeur, vous êtes alors plongé dans un état entre le conscient et l’inconscient, sans être cependant mis en état d’hypnose.

Cela permet ainsi de contourner l’état de conscience et de prudence, en facilitant l’accès aux réflexes inconscients.

On assiste à des visualisations d’images symboliques et positives en rapport à l’arrêt du tabac, comme l’organisme se débarrassant des toxines, les poumons bien portants, etc.

La sophrologie constitue donc une ballade imaginaire dont le but est de tendre un piège à l’inconscient.

L’homéopathie

Il s’agit d’une thérapie sans effet secondaire, qui influe sur l’envie de fumer ainsi que l’angoisse et les fringales.

Pour vous déshabituer du tabac, le pharmacien peut être amené à personnaliser des granules basés sur votre marque de cigarette, en les diluant de 5 à 16 CH, en fonction de la programmation de vos séances antitabac.

Par conséquent, quelques remèdes sont prescrits à raison de prises quotidiennes raisonnées.

Souvent recommandé, l’Argentum Nitricum 15CH est utilisé en guise de remède de fond du sevrage, puisqu’il agit sur l’anxiété, les fringales sucrées et les pics d’humeurs.

En ce qui concerne la dépression et l’épuisement, le Gelsemium 15 CH sera prisé.

Nux Vomica 5 CH est par contre utilisé pour désintoxiquer de la cigarette, et le Tabacum 9 CH quand l’envie de fumer est irrépressible.

L’acupuncture

Développée par les Chinois, cette technique consiste à introduire en des points très précis du corps humain des aiguilles fines.

Pour le sevrage tabagique, la méthode Chiapi est celle la plus utilisée.

Cette méthode consiste à introduire judicieusement deux aiguilles sur deux points ancestraux de l’arête du nez, pour activer la détoxication au tabac.

Ces deux points agissent sur trois nerfs du système nerveux.

Il s’agit du nerf trijumeau, qui provoque un équilibrage d’organes, en l’occurrence du cerveau pour réduire la consommation irrésistible du tabac ; du nerf sympathique, qui agit sur les organes de régulation de l’appétit ; et du nerf olfactif qui interagit avec le mésencéphale situé au niveau du cerveau, où se fixe la drogue pour causer la dépendance.

L’auriculothérapie

Plus on est proche du sevrage définitif, plus l’envie de fumer est grande.

L’auriculothérapie consiste à effectuer de la réflexologie sur l’oreille grâce à des aiguilles fines qui agissent sur le manque, l’incontinence, et la nervosité.

Placées pendant quelques jours dans le pavillon de l’oreille, ces aiguilles représentent un organe, et activent les divers points d’acupunctures sur l’oreille, à un tel niveau qu’elles stimulent l’énergie positive.

Ce traitement est cependant déconseillé aux femmes enceintes.

Les huiles essentielles

Utilisées dans l’aromathérapie, les huiles essentielles ne sont consommées que sous conseil d’un aromathérapeute.

Quoique cette méthode ne permette d’arrêter de fumer, elle aide à résister aux symptômes dus au sevrage.

Pour avoir un effet positif, les huiles essentielles doivent être consommées par voie orale.

À titre d’illustration, elles facilitent la fluidification intempestive des sécrétions bronchiques, due à l’arrêt du tabac.

Elles aident notamment à expulser les dépôts nicotiniques.

Ces huiles essentielles peuvent aussi influer sur l’état de stress et la nervosité par la consommation de lavandula officinalis, de melissa officinalis…

La mésothérapie

Au milieu de l’acupuncture, la mésothérapie s’observe en injectant à l’intérieur du mésoderme, autrement dit en sous-cutané, un mélange de produits, souvent à base d’anesthésique de tabac et de xylocaïne.

Le mélange est inoculé à partir de courtes aiguilles stérilisées pour un recours unique.

En matière de sevrage tabagique, ce mélange est inoculé dans le cartilage de l’oreille, en vue d’atténuer la saveur du tabac.

Une seule séance suffit dans la majorité des cas pour vous permettre de repousser la tentation de fumer.

C’est l’ultime étape pour arrêter définitivement de fumer et vaincre votre addiction.

A posteriori, vous comprenez qu’arrêter de fumer n’est pas une fatalité.

Il suffit de le vouloir, et choisir les méthodes naturelles qui vous conviennent le plus.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cage thoracique bloquée : quelles sont les solutions ?

Cellulite : comment s’en débarrasser ?

Santé