Pensée intrusive : quelles solutions pour bloquer des pensées ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Pensée intrusive : quelles solutions pour bloquer des pensées ?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Au quotidien, nous connaissons des situations qui engendrent des pensées d’une négativité telle qu’on souhaiterait ne plus être en mesure de penser.

Pourtant, ce n’est pas vraiment possible.

L’alternative dont on dispose est de faire en sorte de bloquer les pensées intrusives qui nous tourmentent.

Ce n’est pas toujours facile, surtout quand on ignore comment s’y prendre.

Découvrez ici quelques solutions utiles et efficaces pour bloquer ce type de pensées.

Ne luttez pas

Cela peut paraître surprenant comme démarche, car cela revient à affronter ces pensées et à les laisser nous envahir.

Pourtant, c’est la toute première recommandation qu’il convient de vous faire.

La récurrence de pensées intrusives est liée à un problème que nous abordons de la mauvaise façon.

Ce faisant, on en vient à souffrir de troubles d’anxiété et on est sujet au stress permanent de ces situations que nous fuyons à tout prix.

De fait, la première solution que l’on recherche n’est pas forcément l’idéale.

Heureusement ou malheureusement, notre psyché a une structure si complexe qu’il nous guide souvent vers les solutions à nos problèmes, quand bien même on ne veut pas se l’avouer.

C’est la raison pour laquelle dès que vous tenterez de vous dérober face à une situation qui cause en vous des pensées dérangeantes, vous allez créer une boucle qui vous ramènera encore et encore à ces pensées.

Ainsi, plus vous chercherez à fuir le problème, plus il s’imposera à vous.

Il se peut que vous trouviez des solutions passagères pour limiter la récurrence des pensées intrusives, mais elles resteront provisoires, car au bout du compte, il faudra que vous vous attaquiez à la source de ces pensées.

En somme, voici un petit descriptif de ce qui se produit lorsque vous tentez de bloquer des pensées intrusives :

  • Une situation se produit.
  • Elle engendre des pensées que nous souhaitons ignorer ou éviter.
  • Plus nous souhaitons qu’elles disparaissent, plus elles sont insistantes.
  • A court de ressources, nous nous laissons gagner par le stress et l’anxiété.

Comme vous pouvez le comprendre, au fur et à mesure que vous investirez de l’énergie à bloquer des pensées, celles-ci se feront davantage pesantes et pressantes.

Lâchez prise et n’essayez pas de garder le contrôle à tout prix

Il est très important de savoir lâcher prise.

Vous pensez peut-être qu’il est possible de discipliner vos pensées.

C’est à la fois possible et impossible.

Il y a une infinité de pensées qui nous traversent l’esprit sans que nous ayons le moindre contrôle là-dessus.

C’est un fait.

Si vous estimez que le type de pensées que vous avez est négatif et que cela est source de stress, on peut comprendre que vous ayez envie de les bloquer par un moyen ou un autre.

Seulement, cela ne peut pas se faire de façon automatique, c’est un processus.

Par chance, les pensées que nous avons ne s’expriment que dans notre tête.

On est donc seul à les connaître.

Une pensée spécifique n’est pas forcément négative.

Elle n’est pas non plus forcément réalisable.

Si vous estimez une pensée intrusive, c’est sans doute parce que vous vous dites qu’elle est négative.

Cela dit, avez-vous tenté d’envisager les choses sous un autre angle ?

Si vous essayez de garder le contrôle au point de bloquer cette pensée, c’est une façon inconsciente de lui permettre de vous perturber plus intensément encore.

Le plus souvent, les pensées intrusives le sont parce qu’elles font grandir en nous un sentiment de culpabilité que nous combattons de toutes nos forces.

Seulement, cette énergie est malheureusement dépensée dans le néant, ce qui nous expose encore et encore au stress et à des épisodes d’anxiété intense.

Tout cela ne signifie pas que nous n’avons aucune emprise sur nos pensées.

Même si nous les connaissons sans en comprendre le mode de fonctionnement, nous possédons néanmoins un pouvoir de taille : celui de les influencer.

Eh oui !

Pour cela, il faut déjà savoir que ce n’est pas une chose que vous êtes seul à affronter.

Tant de personnes sont enfermées dans ce cycle interminable sans pouvoir s’en défaire alors qu’il suffit de changer d’angle d’approche.

Les solutions pour affronter ses pensées intrusives

Vous l’aurez compris, on ne résout pas un problème en le bloquant ou en le contournant.

Il reste à sa place jusqu’à ce qu’on se décide à lui faire face.

Avec les pensées intrusives, c’est une tout autre affaire, car elles se font plus insistantes et génèrent énormément de stress à long terme.

Vous pouvez déjà commencer par identifier la source de vos pensées intrusives.

Elles peuvent être relatives à des traumatismes vécus.

Elles peuvent également provenir de situations banales que vous avez connues et qui ont imprimé en vous une sorte de trouble.

Dès que vous avez une pensée intrusive, vous ne réalisez pas tout de suite combien elle peut être grotesque parfois, tant elle est abstraite.

Tentez donc la solution qui consiste à noter votre pensée intrusive.

Cela vous permettra de prendre sa mesure et de vous apercevoir combien elle est pesante et stressante sans véritablement en valoir la peine.

Vous comprenez que ladite pensée manque complètement d’objectivité et n’est en fait liée qu’à une situation précise qui vous plonge dans un état de détresse et de stress quasi étouffant.

Ensuite, admettez que ces pensées ne peuvent pas être bloquées, mais peuvent par contre être gérées.

Il suffit d’identifier les situations ou les personnes qui vous les inspirent.

Une fois tout ceci identifié, vous prenez conscience du nombre de situation ou de personnes qui vous affectent.

Vous réalisez également de façon plus concrète leur impact sur votre façon de voir les choses et de les percevoir.

En définitive, une pensée intrusive n’est pas forcément négative, c’est nous qui la concevons comme telle dès le départ.

Le fait d’en prendre conscience peut vous aider à engager un processus de relativisation des choses.

Une fois le processus de « guérison » enclenché, on se libère peu à peu du stress.

Par ailleurs, offrez-vous également des moments de détente favorables à votre épanouissement.

Cela vous aidera à mieux évacuer le stress dû à des pensées intrusives et vous changera même les idées.

Par exemple, faites une sieste, appelez un proche, amusez-vous avec un bébé, etc.

Vous pouvez également suivre notre atelier gratuit, qui vous sera d’une précieuse aide !

Voilà donc autant d’astuces qui s’offrent à vous pour lutter contre les pensées négatives.

Alors à vous de jouer !

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Passeur d’âme : comment faire pour se protéger ?

Peau grasse : que faire et comment en prendre soin ?

Psychologie