Quelle méditation pour s’aimer soi-même?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.


Quelle méditation pour s’aimer soi-même?
Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Il existe plusieurs types ou formes de méditations de par le monde.

Certains osent même dire qu’il existe autant de méditations qu’il y a de personnes.

Le choix d’une méditation se fait en tenant compte de ses finalités.

Autrement dit, la méditation ne se fait pas au hasard.

Elle doit poursuivre un ou plusieurs buts précis.

Ainsi, quel type de méditation choisir pour s’aimer soi-même ?

Voici quelques éléments de réponses.

S’aimer soi-même: qu’est-ce que ça signifie?

Plusieurs personnes ne réalisent pas qu’on puisse s’aimer soi-même.

En effet, l’amour de soi est une attitude d’estime pour sa personne, son être.

En clair, c’est l’amour de son «égo».

Cela n’a rien à voir ni avec de l’égoïsme, ni de l’avarice ni même du narcissisme.

Ceux-ci ayant des objectifs plus ou moins néfastes ou négatifs pouvant nuire aux tiers.

L’amour de soi se démarque des autres par son caractère d’intérêt général y compris celui de son auteur.

Pour cela, l’amour de soi apparaît dès lors comme un moyen utile du développement personnel.

Pourquoi s’aimer soi-même?

L’amour de soi contribue à :

Construire votre personnalité

À travers l’amour de soi, l’individu se «développe» aussi bien spirituellement que physiquement.

Cette personnalité va constituer votre identité réelle.

Se comprendre et comprendre les autres

L’amour de soi a pour finalité de promouvoir non seulement la compréhension de soi mais aussi l’ouverture aux autres.

Pendant que vous découvrirez qui vous êtes vraiment, vous pourrez aussi en même temps prendre en compte l’importance de vos amis, collègues, frères et sœurs…

L’amour de soi est donc un moyen d’avoir une vie réussie ou épanouie.

Quelques types de méditation et leurs bienfaits

Comme nous l’avons dit plus haut, chaque méditation a ses propres finalités.

Ainsi, à titre d’exemple, le régime de méditation pour apprendre ses leçons n’est pas le même que celui de l’apprentissage des arts martiaux.

En clair, l’amour de soi a son propre régime de méditation.

Ainsi, nous présenterons juste quelques types de méditation et leurs bienfaits car il en existe plusieurs.

La méditation du son primordial

Cette forme de méditation se base sur le «mantra» (un son ou une phrase répété(e) qui vous accompagne tout au long du temps de méditation).

Par exemple le son classique: «ommm ommm».

Ce type de méditation a pour but de créer un calme dans votre esprit.

Autrement dit, la finalité étant un apaisement de l’esprit (éloigner les bruits de vous).

La méditation Vipassana ou méditation d’intériorisation

Elle a pour élément fondamental la respiration nasale.

Cette dernière a pour but de voir les choses telles qu’elles sont et non telles qu’elles devraient être.

La méditation Zazen ou Zen

Ayant aussi pour principe de base la respiration, celle-ci par contre ne s’effectue pas par le nez mais plutôt par le mouvement du ventre.

Cette forme de méditation nécessite une posture droite, le menton légèrement incliné ver le sol et les mains sur le ventre.

Sa finalité est de se libérer de toute pensée ou émotion inutile.

La méditation Metta

Cette forme de méditation tire son origine du bouddhisme tibétain.

C’est une manière de méditer ayant pour objectif de concentrer des énergies positives pour créer l’amour de soi et celui des autres.

En clair sa finalité consiste à favoriser une estime de soi, l’autocritique et par-dessus tout le «perfectionnisme».

C’est une forme de méditation utile pour les pessimistes, les faibles d’esprit ou les personnes stressées.

La méditation Kundalini

Son objectif principal est le réveil spirituel.

Elle s’effectue aussi à travers des «mantras».

Ici, l’élément de base est la colonne vertébrale.

En fait, elle regorge une énergie positive utile à surmonter la faiblesse d’esprit.

Pour en savoir plus, nous avons écrit un article complet sur le yoga Kundalini.

La méditation sur l’amour bienveillant: un bon choix

De toutes les différentes méditations sus-présentées, nous pouvons retenir une en particulier, capable de favoriser l’amour de soi.

En effet, la méditation Metta permet de mieux réussir un amour de soi.

Plus concrètement faites ceci:

  • Trouvez un endroit calme et bien aéré pour une séance d’environ 15 minutes.
  • Allongez-vous confortablement sur le dos.
  • Fermez les yeux et pensez à un proche que vous aimez imaginez-le en danger et ressentez l’inquiétude qui se produit en vous.

    Cette inquiétude découle du fait de votre amour pour cette personne.

  • Développez par la suite un amour envers cette personne.

    Puis, substituez-vous à lui et ressentez le même amour.

    Cela produira un effet positif à votre égard.

Voilà en quelques mots comment se déroule une médiation sur l’amour bienveillant.

Les attitudes d’accompagnement de l’amour de soi

Après avoir identifié la méditation la mieux adaptée pour s’aimer soi-même, vous devez adopter des attitudes pouvant vous aider à développer cet amour de soi.

Pour cela, voici quelques conseils que nous pouvons vous donner.

Soyez optimiste

L’amour de soi mérite la mobilisation des ondes positives.

Chassez autant que possible les comportements négatifs tels que le stress, la honte ou la haine.

Voici quelques idées pour pratiquer la pensée positive, et donc rester optimiste.

Évaluez vos qualités et conservez-les

Canalisez toutes vos actions positives à des fins utiles à votre existence.

Vos qualités doivent vous permettre d’avancer dans votre vie.

Acceptez vos défauts et erreurs puis transformez-les en atouts

Soyez durs envers vous lorsque vous êtes dans l’erreur.

En fait, reconnaissez vos erreurs et corrigez-les avant même qu’on ne vous les reproche.

Par ce mécanisme, vous vous sentirez libre envers vous-même.

Encouragez-vous

Vous devez vous féliciter et vous galvaniser de vos bonnes attitudes afin de mieux promouvoir votre amour de vous-même.

Passez à l’action

Concrétisez votre comportement afin de les déployer au quotidien dans vos relations personnelles, professionnelles ou sentimentales.

Cela renverrait à une forme de contribution de votre part dans la construction d’un monde meilleur.

Votre estime de vous et votre enthousiasme créeront en vous un amour de vous et une grande fierté.

Alors voilà pourquoi vous pouvez recourir à la méditation pour vous aider à atteindre cet amour de soi.

En définitive, l’amour de soi se manifeste par une prise en compte aussi bien de vos intérêts personnels que ceux des autres.

Une bonne méditation de l’amour de soi passe par le développement des comportements positifs et rentables pour un bien-être accompli.

Ainsi à travers la méditation Metta, vous pourrez véritablement construire à travers la technique de l’amour bienveillant un amour de soi en bonne et due forme.

Bonne méditation!

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Qi Gong: quels sont les exercices anti-stress pour se calmer?

Sentiment d’appartenance: comment le développer?

Spiritualité



La méditation pour se remettre d’un burnout?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Dans cet article, vous allez découvrir comment la méditation peut aider à guérir et à se remettre d’un burn-out. Cet état de fatigue psychologique extrême concerne de plus en plus de monde.

Stress chronique, démotivation, manque d’estime de soi, perte de ses repères, s’accompagnent de symptômes physiques tout aussi perturbants, comme des maux de têtes, des difficultés respiratoires, des douleurs musculaires…

Méditer est une solution efficace pour ne pas sombrer encore plus dans le burn-out et en guérir.

La méditation pour guérir et se remettre d'un burn-out 

Méditer pour guérir son burn-out

Faire un burn-out induit être dans un état de stress permanent. On parle de stress chronique. Un flux de pensées incessant encombre l’esprit, qui les ressasse sans arrêt.

La pression devient forte, le surmenage guette. Une baisse d’estime de soi finit par être ressentie face à l’ampleur de la tâche et aux difficultés rencontrées pour y faire face.

La méditation vise à libérer ces pensées négatives qui entravent le bien-être et plongent dans le burn-out. Elle aide à se concentrer pour mieux maitriser ses émotions et ses pensées, en amenant le corps et l’esprit à se détendre.

L’objectif est donc de pouvoir se focaliser sur une seule chose à la fois, pour apporter du répit à l’esprit et réussir à laisser aller ses pensées et ses émotions. Il ne s’agit nullement de les retenir. Au contraire, méditer cherche à les libérer.

La méditation est efficace en cas de burn-out car elle demande de se recentrer sur soi-même. Elle aide à accepter son état physique et psychologique, à écouter son ressenti et à mettre des mots sur ses maux et ses émotions.

Cette phase d’acceptation et de compréhension est nécessaire pour arriver à dépasser son burn-out.

La respiration, la base de la méditation pour se remettre de son surmenage

La méditation s’appuie pour beaucoup sur la respiration. Or bien respirer s’avère d’une grande efficacité lorsque l’on est atteint d’un burn-out.

En situation de burn-out, le souffle est déréglé. Or cela entraine un véritable cercle vicieux. Car ce dérèglement induit que le diaphragme est bloqué. Les flux d’air circulent mal. L’organisme ne peut pas alors s’oxygéner correctement.

Cela laisse la place à divers maux au niveau des cellules, des muscles… Le corps étant affaibli, les ressources sont moins mobilisées pour lutter contre le stress. La tension a alors du mal à s’évacuer, les pensées deviennent entêtantes. La fatigue physique et psychique enfonce toujours plus dans le burn-out.

Bien respirer, comme il est nécessaire de le faire pendant la méditation, permet au contraire de débloquer le diaphragme, de relancer la circulation sans entrave des flux d’air et d’énergie. Le corps est alors plus en capacité de retrouver son dynamisme.

À la forme physique succède le bien-être mental. Les pensées négatives s’estompent, elles ne sont plus omniprésentes. La voie de la guérison du burn-out s’ouvre.

Pour retrouver un souffle normalisé, il est nécessaire d’effectuer des exercices de respiration. C’est ce que permet la méditation. Les techniques respiratoires pour se remettre d’un burn-out peuvent être acquises auprès d’un coach en respiration.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



TOC : la méditation pour s’en débarrasser ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Dans cet article, vous allez découvrir en quoi la méditation permet de se débarrasser des TOC. Ce trouble anxieux est extrêmement perturbant au quotidien, puisqu’il se manifeste par un besoin irrépressible de réaliser des gestes répétitifs, des rituels.

La méditation est une solution contre les TOC.

TOC : la méditation pour sen débarrasser ?

Méditer pour guérir ses troubles du comportement

Les TOC sont l’expression d’une très grande angoisse. Plus précisément, de la peur d’un grand danger imminent, qui inconsciemment serait évité grâce à un rituel.

Ces gestes répétitifs répondent à des pulsions difficiles à contrôler. Toutefois, guérir un TOC reste possible, notamment grâce à la méditation.

La méditation se fait dans un environnement agréable et calme, qui est propice à la détente. C’est important pour réussir à méditer. Car il s’agit de trouver l’apaisement, de faire refluer ses angoisses, même les plus profondes.

La méditation s’attache à ancrer dans l’instant présent, ce qui fait défaut aux personnes qui souffrent de TOC. En effet, les TOC naissent souvent en raison d’un choc émotionnel ou d’un traumatisme du passé, parfois relayé dans l’inconscient.

La personne qui souffre de TOC vit dans la peur de revivre un tel événement, et ses pulsions visent à contrôler au maximum son futur. Or par définition, celui-ci est incertain, ce qui rend cette lutte vaine et fait perdurer les TOC, qui peuvent même gagner en intensité.

La méditation coupe court à tout cela en se focalisant sur l’instant présent.

Méditer s’accompagne d’un certain lâcher-prise. Les pensées sont acceptées telles quelles sont, libres d’aller et venir. Aussi, dans un premier temps, les angoisses remontent à la surface assez rapidement.

Mais ce tumulte s’apaise de lui-même rapidement, perd en puissance et en intensité. Il devient possible de relativiser puis d’atteindre le bien-être, de se débarrasser de ses angoisses et de ses TOC.

Bien respirer en méditant pour se débarasser des TOC

La méditation est donc une solution efficace pour surmonter ses TOC. Pour atteindre de tels résultats, elle s’appuie pour beaucoup sur la respiration.

Le souffle joue en effet un grand rôle dans la méditation. C’est sur lui que l’attention se focalise dans un premier temps. Il s’agit de visualiser les inspirations et les expirations, ce qui aide à laisser voguer ensuite son esprit et d’accueillir les pensées.

La respiration est aussi un moyen d’atteindre la détente recherchée par la méditation. Lorsqu’elle suit un rythme régulier, la respiration détend l’organisme de l’intérieur à la façon d’un doux massage. Toutefois, cela n’est vrai que lorsque la respiration est normalisée.

Les personnes sujettes aux TOC ont le diaphragme tendu, ce qui les empêche de profiter de ce bien-être naturel. Car le diaphragme accueille l’angoisse et les chocs émotionnels pour protéger le reste de l’organisme, et finit par en subir les conséquences.

Le souffle se dérègle, et l’angoisse gagne du terrain, jusqu’à se manifester par ces rituels compulsifs.

Libérer son diaphragme soulage cette tension interne et permet de méditer plus facilement, dans l’objectif de ne plus avoir de TOC. Cela reste possible quelque soit l’intensité du trouble anxieux ressenti.

Pour entamer cette démarche libératrice, des coachs en respiration proposent leurs compétences. Ils délivrent des conseils et des exercices adaptés pour normaliser sa respiration, en ressentir les bienfaits et guérir ses TOC en réussissant à méditer.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La méditation pour calmer une crise d’angoisse ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Dans cet article, vous allez découvrir en quoi la méditation peut calmer une crise d’angoisse. La panique survient en raison d’un sentiment de mort imminente, irraisonné.

C’est l’esprit qui s’emballe, en raison d’un choc émotionnel, récent ou non. Une crise d’angoisse dure souvent longtemps et le phénomène peut se répéter. Méditer est un moyen efficace de calmer ses crises d’angoisse.

La méditation pour calmer une crise d'angoisse ?

Méditer pour apaiser ses angoisses

Les angoisses sont ainsi l’expression d’un choc émotionnel. Durant la crise, les émotions se bousculent. La clairvoyance est altérée, tout se mélange.

La méditation revient à s’octroyer un moment de calme pour se recentrer sur soi-même. Il s’agit de reprendre pleinement conscience des sensations de son corps, de la réalité.

En vivant l’instant présent, les tracas du passé sont délaissés, au moins pour un moment. L’esprit ne se projette pas non plus dans un futur supposé, puisque par définition non prévisible et incertain. Seul le présent compte.

Méditer demande d’accepter les choses telles qu’elles sont, sans chercher à les contrôler, en faisant le vide. La méditation demande de lâcher prise.

C’est pourquoi méditer apaise les angoisses. Pratiquée régulièrement, la méditation peut aussi espacer les crises, jusqu’à les faire disparaître.

Pour réussir à méditer et à calmer son angoisse, il est conseillé de focaliser son attention sur sa respiration. Il s’agit de ressentir pleinement l’air qui entre et qui ressort dans les poumons.

Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de pratiquer la méditation, il est possible de tenter de visualiser ce mouvent rythmé entrant/sortant.

Au début, les pensées risquent de partir dans tous les sens. Il faut les laisser aller et venir librement. Elles finiront par se canaliser d’elles-mêmes, par s’apaiser.

Au fur et à mesure de la pratique, il sera de plus en plus facile de méditer et rapide de calmer ses crises d’angoisse grâce à la méditation.

Calmer ses crises : l’importance de la respiration

Ceux qui éprouvent des difficultés à méditer pourront quand même trouver des bénéfices à se concentrer sur la respiration. Car elle joue un rôle essentiel dans le bien-être, lorsqu’elle est normalisée.

Or les personnes sujettes aux crises d’angoisse ont souvent la respiration déréglée. Le diaphragme, en voulant absorber les chocs émotionnels, s’est bloquée.

Il est possible de remédier à cela avec l’aide d’un coach en respiration. Les exercices respiratoires qu’il propose sont adaptés pour débloquer le diaphragme.

Une fois chose faite, cela permet de régulariser la circulation des flux d’air dans l’organisme. Cet équilibre est essentiel pour se sentir bien et lutter contre les crises d’angoisse.

Les exercices appris auprès d’un coach en respiration permettent aussi de normaliser la respiration.

Quand les prémices d’une crise d’angoisse se font sentir, ils peuvent être fait pour lutter contre l’hyperventilation et calmer la crise rapidement. Ils peuvent aussi être pratiqués de manière préventive.

Car l’avantage des techniques respiratoires est qu’elles sont entièrement naturelles, faciles à apprendre et s’adaptent à tous.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La méditation pour bien vieillir psychologiquement

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

La méditation est une pratique qui permet d’avoir accès à son for intérieur. Néanmoins, il existe plusieurs types de méditation que vous pouvez entreprendre. Celle qui est plus conseillée pour bien vieillir psychologiquement est la méditation de pleine conscience.

En quoi a-t-elle donc un impact positif sur le vieillissement psychologique ? Si telle est la question que vous vous posez, découvrez quelques éléments de réponse dans cet article.

La méditation pour bien vieillir psychologiquement

La méditation : un aspect très important en vieillissant

La méditation de pleine conscience permet essentiellement de reprendre le contrôle de vos pensées. Cela permet en effet d’éviter que vos pensées soient en « pilotage automatique ». Ce qui risquerait d’ailleurs de les laisser dériver ou que vous les ruminiez.

Dans cette pratique, la méditation pleine conscience a pour principal objectif d’améliorer les capacités de régulation, en ce qui concerne le centre de l’attention et le centre émotionnel. Ces deux étant particulièrement importants lorsque le vieillissement se fait sentir.

La méditation consistera donc en pratique, à vous entraîner et à vous concentrer sur quelque chose de spécifique. Cela jusqu’à ce que votre attention puisse devenir stable. Il s’agira ensuite d’ouvrir votre centre d’attention afin d’inclure plusieurs phénomènes mentaux et physiques, en l’occurrence, les sensations corporelles, les souvenirs et les émotions.

Néanmoins, pour que cette méditation réussisse, il sera nécessaire de l’effectuer sans jugement. Toutes les pensées devront donc être traitées de la même façon.

Le vieillissement psychologique et la méditation

La méditation permettrait aux personnes âgées d’entrer dans un état de conscience optimale, et ce, de façon naturelle. C’est en tout cas ce que plusieurs études indiquent. Elles affirment également que la méditation est la cause de l’amélioration du bien-être psychologique de la personne concernée.

En effet, il semblerait que la méditation de pleine conscience stimule le sentiment de bien-être des personnes âgées. Ceci, en raison du fait que cela leur permettrait de diminuer le sentiment de solitude, mais également de réduire le stress, la dépression et l’anxiété.

Les effets de la méditation sur la cognition

Même s’il est vrai que la méditation favorise la régulation des émotions, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un exercice mental. En effet, il mobilise principalement les capacités attentionnelles des personnes âgées, cela induit un impact significatif sur la cognition.

En effet, la flexibilité mentale serait plus accrue lorsque la méditation est entreprise. Ce qui suggère un changement de conscience qui impacte également sur la santé et le fonctionnement cognitif de la personne âgée.

Par conséquent, il semblerait que la méditation est en mesure de pallier le déclin cognitif entraîné par l’âge. Toutefois, il faudrait encore entreprendre plusieurs études pour que cela soit confirmé. Il n’est donc pas étonnant qu’on puisse relever des modifications en ce qui concerne l’activité cérébrale d’une personne âgée qui s’adonne à la méditation.

Cette modification est d’ordre structural et métabolique. De plus, on observe également une modification de l’activité et de la connectivité des fonctions cérébrales lorsque la méditation est utilisée comme solution anti-vieillissement psychologique.

Il convient donc de mentionner que la méditation a certainement un impact positif sur le vieillissement psychologique. Encore faut-il s’y prendre correctement pour avoir des résultats significatifs.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



Méditation: Comment relativiser et prendre du recul?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

La méditation ?

Méditation: Comment relativiser et prendre du recul?

Le terme méditation désigne une pratique mentale qui consiste généralement en une attention portée sur un certain objet, au niveau de la pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens), des émotions, du corps.

Pourquoi est-il important de relativiser ? Comment relativiser ? Comment prendre du recul avec une méditation ? C’est à ces différentes questions, nous allons répondre dans notre développement.

Pourquoi il est important de relativiser ?

Pour vaincre la peur, l’angoisse, le stress, l’inquiétude, au cours d’un événement, il est souvent nécessaire d’apprendre à relativiser. Cette démarche est cruciale lorsque la peur nous domine.

Elsa Godart, docteure en philosophie et en psychanalyse, affirme que « relativiser ses peurs revient à les maîtriser ». Selon elle, il faut objectiver la situation qui nous inquiète plutôt que de la subir.

La relativisation vous permet de ne pas vous laisser submerger par un flot d’émotions nocives.

L’influence des médias

En effet, durant notre époque, l’info en continu est souvent responsable de notre mal-être et nous nous sentons impuissant face à l’avenir, et face aux événements. Nous devenons alors passifs dans notre vie, nous ne prenons pas notre vie en main, nous la subissons.

Ces choix sont inconscients. Relativiser mène à une vie saine, il y a un comportement serein. Relativiser sert également à reprendre confiance, et à dédramatiser.

Comment prendre du recul ?

Il suffit d’apprendre à distinguer ce qui dépend de nous, et ce qui est extérieur à nous. Il faut faire preuve de réalisme, et revenir à son ressenti. La peur de l’inconnu, l’avenir, et l’échec sont souvent des raisons pour lesquelles nous devons apprendre à relativiser.

Abandonner le sentiment d’impuissance

Nous devons abandonner ce sentiment d’impuissance face à ce qui nous attend. Nous devons nous souvenir des défis que nous avons relevés ainsi que des obstacles que nous avons franchis afin de ne pas perdre confiance en nous.

Si l’on s’inquiète de ne pas être capable d’affronter l’avenir, nous devons nous remémorer nos instants de gloire et de réussite.

Nous pourrions par exemple écrire une liste dans laquelle nous avons accompli nos objectifs, réussit nos projets, et fait face à de nombreuses situations nous ont paru insurmontables.

La méditation pour dédramatiser

Le passé n’est plus, et le futur n’est pas encore arrivé, seul ici et maintenant est à vivre : la méditation nous permet de savourer cette grande leçon du bouddhisme.

Apprendre à relativiser vous permettra d’observer les choses sous un autre angle, et de ne plus vous impliquer au cœur de situations qui vous sont extérieures.

Il faut accepter les erreurs, l’échec, afin de se relever encore plus fort. Cela peut s’appliquer à toute situation de stress, de trac, de retard, d’impuissance, d’incompétence, etc.

Comment relâcher la pression par la méditation ?

Besoin de prendre du recul, de relâcher la pression, de vous recentrer ? Nous vous invitons à vous prêter à une petite méditation apaisante que nous avons découverte dans l’excellent livre de Françoise Dorn << Le petit livre de la psychologie positive >>.

<< Assis ou allongé, je ferme les yeux et me concentre sur mon corps. Je prends conscience de l’espace qu’il occupe dans cette posture et dessine ses contours dans mon esprit. Puis, peu à peu, je m’éloigne.

Je me visualise dans cette pièce… Chez moi… Dans ma rue… Dans ma ville ou mon village… Dans cette région… Dans ce pays… Sur ce continent… Dans le monde… Dans l’univers… Je prends plaisir à me relier à d’autres dimensions et à élargir ma vision durant quelques instants… Puis je prends quelques respirations profondes.

Je reviens ici tranquillement et me restitue dans cette pièce. Je porte attention à mon corps et à ses sensations. Quand je me sens prêt, j’ouvre les yeux… Pour découvrir autrement ma réalité. >>

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



Quelle méditation pour la personne hypersensible ? 

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Quelle méditation pour la personne hypersensible ? 

Les personnes hypersensibles

 Du fait de leur hypersensibilité, les personnes hypersensibles sont autodestructrices. Elles sont sujettes à de nombreuses appréhensions qui agitent constamment leur bien-être.

Ces personnes font de leur mieux pour normaliser leurs rapports sociaux et s’épanouir. Mais, peu réussissent vraiment. Beaucoup finissent seules et frustrées.

Ces personnes ont besoin d’une discipline pour retrouver le peu de bien-être nécessaire pour une joie de vivre ; ces personnes ont besoin de la méditation sur une base quotidienne. Quelle est la technique de méditation la mieux adaptée aux personnes hypersensibles ?

La méditation pour ceux qui sont trop sensibles

Consistant à se recueillir pour faire le vide dans son esprit et se relaxer totalement, la méditation produit un apaisement du mental.

Dans le langage pédagogique, elle est souvent assimilée à la spéculation philosophique, vu qu’au XVII siècle elle est devenue un genre littéraire titrant tant les œuvres poétiques que philosophiques.

La méditation est un exercice à caractère métaphysique pour soigner voire annihiler le mal existentiel. On peut s’en servir pour améliorer son quotidien et apaiser ses angoisses. Elle se fait à travers plusieurs techniques.

Dans un cadre strictement thérapeutique, elle peut être aussi bien contemplative, qu’hypnotique. Elle peut se faire aussi par la pratique et l’écoute de la respiration.

Quelles sont les techniques de méditation les mieux adaptées ?

Les hypersensibles sont des personnes dont le cerveau a toute une panoplie d’informations à traiter, vu leur extrême sens des détails. Ce dont ils ont besoin, c’est de souffler et de lâcher prise.

Savoir apprécier certains éléments de l’instant présent, savoir observer (méditativement parlant), savoir respirer ; voici ce qui s’impose aux hypersensibles.

Observer

Les occupations quotidiennes prennent tellement de place dans nos vies, qu’on en arrive à oublier d’apprécier la vie elle-même. Nous avons tous une fois dit « la vie est belle ».

Mais, est-ce que nous la constatons vraiment ? Nous arrive-t-il de nous arrêter, ne serait-ce qu’un instant, pour apprécier la beauté de la nature ?

Les teints de nos peaux, les diverses couleurs qu’offre la nature, cet éternel fond azur qui peint le ciel, ces différents oiseaux qui déploient leurs ailes et s’offrent en spectacle dans les airs, cette infinité de verdures qui emprisonne souvent notre vue et ce sol coloré, etc.

C’est un peu en quoi consiste la méditation contemplative de l’observation. Pendant nos pauses et breaks, prenons souvent un peu le temps d’observer tout cela. C’est un spectacle infini et naturel qui s’offre à nous.

Cela peut paraître ridicule a priori, mais c’est apaisant quand on fait le vide en soi. C’est un exercice qui apaise, relaxe, déstresse, ressource, et nous fait prendre conscience de notre profonde connexion et complicité avec la splendeur de la nature.

Respirer

La respiration est une fonction naturelle de l’organisme qui consiste à inspirer de l’oxygène pour expirer du gaz carbonique. Elle est indispensable à la vie.

Il existe une technique de respiration pratiquée lors des méditations. Cette technique est indiquée contre l’angoisse et les agitations émotionnelles.

Elle consiste à inspirer posément en gonflant à la fois la poitrine et l’abdomen, et à expirer lentement. Il est conseillé de compter mentalement jusqu’à 5 lors de l’inspiration, et de l’expiration.

 Cet exercice étant lui-même une forme de méditation en soi, l’hypersensible en le pratiquant, doit aussi prendre le temps de s’écouter respirer.

 

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



Insomnie chronique : la méditation pour s’en sortir ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Dans cet article, vous allez découvrir dans quelle mesure la méditation peut aider à guérir l’insomnie chronique. Il s’agit d’un trouble du sommeil qui peut se manifester par des difficultés à s’endormir, des nuits perturbées par des réveils intempestifs.

Ce qui empêche le repos et laisse la fatigue s’installer jusqu’à ce qu’elle finisse par perturber la journée. La méditation peut permettre de retrouver des nuits plus calmes et un repos réparateur.

Insomnie chronique : la méditation pour sen sortir ?

Méditer pour lutter contre l’insomnie chronique

L’insomnie chronique entraine donc un déficit de sommeil. Celui-ci s’avère être insuffisant et de mauvaise qualité. Le caractère répétitif et récurrent du phénomène rend l’insomnie chronique.

La méditation est efficace pour lutter contre l’insomnie chronique. Elle permet de se détendre, de lutter contre les pensées parasites qui viennent perturber le sommeil, consciemment ou non.

Car bien dormir demande d’être prêt à accueillir le sommeil. Se mettre en condition, dans un environnement calme, est déterminant.

Dîner léger, ne pas consommer d’écran avant le coucher, observer un rituel d’endormissement dans une atmosphère agréable et sereine sont des actions qui peuvent aider.

Se détacher des pensées négatives et du stress qui peuvent interférer dans le repos est aussi favorable.

La méditation permet tout cela. C’est un moyen de laisser aller ses pensées, de les accepter, pour mieux les laisser repartir.

Elles ne viennent plus entraver le bien-être ni le repos. C’est aussi un moyen de se reconnecter avec son environnement, et de se recentrer sur soi, d’être pleinement à l’écoute de son corps, de son ressenti, de ses sensations.

La méditation repose sur la respiration.

Retrouver le sommeil en respirant mieux

C’est en effet sur la respiration que l’esprit a le plus de facilité à se focaliser dans un premier temps pour pouvoir méditer. Il s’agit de visualiser ou de ressentir les flux d’air qui entrent et qui sortent. Peu à peu, les pensées se laissent aller et la détente survient.

Ce bienfait est d’autant plus perceptible que le diaphragme est libéré. Or les personnes qui souffrent d’insomnie chronique ont souvent le diaphragme tendu. Il absorbe en effet les chocs émotionnels, le stress, l’angoisse qui génèrent l’anxiété chronique.

Il reste possible de détendre son diaphragme, pour que la méditation soit plus facile et pour lutter plus efficacement contre l’insomnie, même chronique.

L’aide d’un coach en respiration s’avère essentielle. Régler sa respiration est un processus subtil et indolore, qui passe par des exercices respiratoires adaptés. Toutefois, le processus est facile à appréhender et peut se pratiquer à distance.

Le coach en respiration propose des conseils et des séries d’exercices adaptés à l’objectif fixé : libérer le diaphragme pour en finir avec l’insomnie chronique.

Une fois appris, les exercices peuvent être refaits en autonomie, aussi souvent que nécessaire, jusqu’à ce que les insomnies disparaissent. Ils peuvent ensuite continués à être pratiqués, de manière préventive.

Par exemple, ils peuvent être intégrés à une routine du coucher, pour favoriser l’endormissement, lutter contre le stress et conserver un sommeil de qualité.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La méditation pour éliminer une pensée obsessionnelle compulsive?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Une pensée devient obsessionnelle et compulsive lorsqu’elle est récurrente et dangereuse pour l’esprit. Cette obsession traduit un trouble mental.

Une pensée vous obsède ? Alors, vous souffrez probablement de Trouble obsessionnel compulsif (TOC). Comment reconnaître les signes ? Comment la méditation peutelle vous aider ? On vous dit tout ici.

La méditation pour éliminer une pensée obsessionnelle compulsive?

Comment se manifeste les pensées obsessionnelle compulsive ?

Sigmund Freud, médecin et philosophe fondateur de la psychanalyse, expliquait que : « des pensées surgissent subitement dont on ne sait d’où elles viennent, on n’est pas capable non plus de les chasser ».

Effectivement, les pensées obsessionnelles compulsives ont cet effet. Elles commencent par de simples pensées, comportements ou sentiments, mais qui s’installent et deviennent récurrents. Cela se présente sous trois formes.

  • Des actes : cela se manifeste par des actes absurdes ou ridicules dont on ne peut se défaire. Ou alors, il s’agit d’actes obscènes dont on ne peut se passer. On parle ici d’obsessions impulsives. Par exemple, l’obsession du rangement au point de ne penser qu’à le faire, même lorsque rien n’est sale.
  • Des idées : les personnes souffrant de ce type de pathologies sont hantées par des idées parfois morbides. Ces personnes sont angoissées et anxieuses, poussant le sujet à la dépression ou à une souffrance permanente. Cela provoque notamment des migraines, des insomnies, etc. Cette forme de pensées obsessionnelles compulsives est connue sous le nom d’obsessions idéatives.
  • Des phobies : c’est une souffrance psychique pour le sujet. Les pensées sont altérées et la crainte augmente la rendant insupportable. C’est une forme d’obsessions phobiques.

En somme, la pensée obsessionnelle compulsive renvoie à l’idée de l’inutilité d’un acte, d’une idée ou d’un sentiment parfois répréhensible. Sans raison apparente, dû à un traumatisme ou une situation difficile, le TOC rentre dans le quotidien.

Éliminer ces troubles : la méditation comme solution ?

Les pensées obsessionnelles compulsives ont un impact négatif sur la vie de l’individu. Elles perturbent son quotidien par des pensées dites parasites. Pour éliminer ces pensées obsessionnelles, la méditation peut être une solution pour l’individu.

Le but de la méditation est de puiser en soi des forces intérieures. Il s’agit de combattre les pensées en développant un mental fort.

L’anxiété ou la souffrance psychique résulte de la faiblesse de l’esprit face à des pensées de plus en plus dominantes. En méditant, vous avez une force intérieure et une hygiène de vie.

Le mindfulness (en français ‘pleine conscience’) est adapté pour les personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs. L’idée est de libérer l’esprit des litanies, d’actes et de sentiments dévastateurs.

L’esprit, le cœur et le mental sont en phase pour éloigner les pensées compulsives. L’individu est capable de maîtriser ses émotions, ses comportements et donc ses pensées.

La méditation est de plus en plus utilisée pour ses vertus thérapeutiques en lieu et place des traitements médicamenteux.

John Kaba Zinn, professeur américain et fondateur de la méditation de la pleine conscience, a intégré la méditation de la pleine conscience dans la lutte contre les problèmes mentaux, dont les TOC.

Son approche est d’amener les patients à vivre l’instant présent sans se focaliser sur les frustrations, les besoins inutiles.

Le but est de donner un sens à la vie et diminuer les effets des TOC. Selon le professeur, il s’agit de se libérer des souffrances, car ces troubles mentaux impactent considérablement le corps.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



La méditation peut-elle m’aider à arrêter de fumer ?

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Pour arrêter de fumer, toutes les solutions disponibles peuvent être utiles. En quoi la méditation peut-elle être efficace dans la lutte contre le tabac ?

La méditation peut-elle m'aider à arrêter de fumer ?

Pourquoi stopper la cigarette ?

Arrêter de fumer, c’est plus facile à dire qu’à faire. Avoir envie de jeter son paquet est parfois simple à imaginer, mais difficile à réaliser.

Les raisons de fumer sont nombreuses. Les raisons d’arrêter le sont tout autant. On le sait depuis plusieurs années, la cigarette est toxique pour le corps. Dans une clope, il y a un certain nombre de substances toxiques telles que l’ammoniac, le goudron ou le plomb. La plus connue et celle dont il faut se méfier le plus, c’est la nicotine.

Cette substance, à force d’être présente dans le corps, va rendre l’organisme dépendant en raison de ces effets. La nicotine permet de diminuer son stress et son anxiété. Comme on est mis en situation stressante souvent aujourd’hui, fumer une cigarette apaise l’esprit.

Les effets négatifs de la nicotine existent bel et bien. Elle perturbe notamment l’oxygène dont le but est de se fixer aux globules rouges pour aller vers les cellules. Cela limite ainsi l’énergie dont elles disposent. De ce fait, la cigarette est souvent liée à de nombreuses maladies respiratoires.

Face à cela, il existe plusieurs solutions efficaces. On trouve d’abord des substituts nicotiniques, qui délivrent une dose, mais plus faible. Ce sont les cigarettes électroniques, les patchs ou les gommes à mâcher. L’autre axe de travail se situe dans les thérapies alternatives. On a par exemple l’hypnose et l’acupuncture.

La méditation est désormais un moyen utilisé pour arrêter de fumer. Comment faire pour réussir efficacement ?

Pratiquer la méditation pour arrêter de fumer

Utilisée pour soigner des douleurs et le mal de dos, la méditation pourrait permettre de stopper la cigarette.

La méditation pour arrêter de fumer permet de comprendre quelles émotions poussent à allumer une cigarette. Elle cherche donc à relaxer l’esprit et élimine donc le stress et l’anxiété qui se présentent. C’est une solution efficace, car elle est une bonne alternative à la nicotine qui a les mêmes effets.

La technique la plus répandue en termes de méditation lorsqu’on veut arrêter la cigarette est celle des 3 minutes d’espace de respiration. Quand l’envie d’une clope arrive, il faut alors respirer profondément en se concentrant sur ses émotions.

Arrêter de fumer en se concentrant sur sa respiration doit se faire à chaque situation à risque : celle après le café, celle entre deux pauses au travail, celle en soirée lorsqu’il y a beaucoup d’alcool.

Il est aussi possible de réaliser la méditation de son plein gré. La pratique est à chaque fois de s’asseoir de façon confortable, de fermer les yeux et la bouche pour focaliser sa respiration sur le nez.

Cette méthode est efficace, mais n’est déjà pas facile à réaliser. Il faut avoir une certaine patience afin de la réaliser correctement. Elle doit être associée à une bonne hygiène de vie. Vous devez avoir une alimentation équilibrée et pratiquer un sport de manière régulière pour être en meilleure santé.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé



Honte : la méditation pour s’en sortir et vivre libre

Rédigé par : Loris Vitry (coach holistique)
Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Si vous avez des questions ou des préoccupations médicales, veuillez en parler à votre médecin. Même si les articles sur ce site se basent sur des études scientifiques, ils ne remplacent pas un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement.



Découvrez la 1ère agence de soins énergétiques à distance en France et dans le monde (éveil spirituel et augmentation de votre fréquence vibratoire garantis).

Dans cet article, vous allez découvrir en quoi la méditation peut aider face à un sentiment de honte qui empêche de vivre libre. La honte est un sentiment d’humiliation face à une situation ou à une personne.

Honte : la méditation pour s'en sortir et vivre libre

Situation vécue ou fantasmée, elle impacte souvent le comportement. La méditation peut aider à vivre libre, à redevenir vraiment soi-même après un sentiment de honte.

Débloquez votre liberté avec la méditation

La honte se manifeste par rapport à un groupe ou à un individu susceptible de porter un jugement négatif sur notre personne ou sur l’un de nos actes.

Elle nait donc d’une peur, d’un manque de confiance en soi, qui peut aussi bien trouver naissance dans un fait avéré, comme une moquerie réellement subie, ou supposée.

Pour ne pas vivre ou ne plus revivre ce sentiment négatif et dérangeant, certains peuvent aller à l’encontre de leur façon d’être naturelle ou de leurs envies. Cette contrainte à sa personne ne permet pas de s’épanouir.

La méditation peut permettre de prendre de la distance par rapport à la honte et permettre d’être enfin soi-même.

Car la méditation permet de s’ancrer dans le réel, dans le moment présent, en coupant court aux ruminations.

Ainsi, le passé n’est pas renié. Il est simplement accepté en l’état, sans s’appesantir sur lui, pour qu’il ne constitue plus un frein.

Le futur n’est pas non plus anticipé, d’autant que l’on pense souvent au pire et que c’est heureusement éloigné de la réalité.

Méditer revient à se concentrer sur ses émotions du moment, à les accepter. Les pensées se libèrent, se succèdent même souvent à un rythme effréné au début pour ensuite se calmer peu à peu d’elles-mêmes.

Il en va de même pour le sentiment de honte, qui s’estompent pour laisser la place au mieux-être, permettant enfin d’être soi-même, plus épanoui.

Se libérer du sentiment de honte en méditant et en respirant

La honte est un sentiment négatif et marquant que la méditation permet de surmonter. Pour cela, elle repose essentiellement sur la respiration.

Celle-ci constitue d’ailleurs aussi une alternative intéressante pour les personnes qui ont des difficultés à méditer. Car la méditation demande de lâcher prise pour méditer.

Certaines personnes honteuses peuvent cependant avoir du mal à lâcher prise et à accepter le sentiment de la honte.

La respiration normalisée permet de méditer plus facilement. En oxygénant correctement l’organisme, elle participe à son bien-être en lui procurant un massage interne.

Cependant, les personnes qui sont sous le coup d’un sentiment de honte n’ont pas le souffle normalisé.

Car la honte s’apparente à un choc émotionnel qui a été amorti par le diaphragme. Sous l’impact, celui s’est tendu et la respiration s’est déréglée.

Il est possible de remédier à cette situation et de détendre son diaphragme pour se libérer de la honte. Le procédé consiste à effectuer des exercices respiratoires adaptés et proposés par un coach en respiration.

Les effets rapides normalisent le rythme respiratoire en libérant le diaphragme et apportent un mieux-être rapide qui pourra être décuplé en méditant.

La respiration normalisée permet donc de surmonter sa honte et d’être vraiment soi-même en société.

Débarrassez-vous de vos angoisses et de votre anxiété : Formation en Gestion du Stress

Continuez votre lecture :

Cortisol élevé : comment faire baisser ses hormones de stress ?

Non classé